Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Les Compositeurs

HAHN (Reynaldo)

Naissance : Caracas, Venezuela, 09/08/1874
Décès : Paris, 28/01/1947 (72 ans)
 
Reynaldo Hahn

 

Illustration Jean Cocteau
 

 

 

coll. ANAO

Pépé. Création de la pièce parlée originale (1923)

 

Illustration Julien Pavil (1897-1952)
Extr. de : Comoedia, 05.04.1923
 

 

 

BNF Gallica

Ciboulette. La 200e de "Ciboulette" a été joyeusement fêtée

 

Illustration Comoedia
Extr. de : Comoedia, 30.12.1923
 

 

 

BNF Gallica

Mozart.

 

Illustration Jean Cocteau
Extr. de : Comoedia, 03.12.1925
 

 

 

BNF Gallica

Brummell. Rip et Reynaldo Hahn

 

Illustration Georges Bastia
Extr. de : Comoedia, 18.01.1931
 

 

 

BNF Gallica

Malvina.

 

Illustration Gaston et Louis Manuel
Extr. de : Excelsior, 23.03.1935
 

 

 

BNF Gallica

O mon bel inconnu. Manuscrit autographe de Reynaldo Hahn

 

 

 

 

Reynaldo Hahn

 

 

 

 

Reynaldo Hahn (1910)

 

 

 

 

Reynaldo Hahn

 

 

 

 

Reynaldo Hahn (vers 1922)

 

 

 

 

Reynaldo Hahn

 

 

 

 

coll. ANAO

Reynaldo Hahn

 

Illustration X
Extr. de : Programme original de "Une Revue" (1926)
 

 

 

Coll. Jacques Gana

Oeuvres
  1263 j.
Ciboulette 1923 607 J.
Mozart 1925 306 J.
Le Temps d'aimer 1926 50 J.
Une revue... (1830-1930) 1926 80 J.
Brummell 1931 101 J.
O mon bel inconnu 1933 92 J.
Malvina 1935 27 J.
Articles de presse
Excelsior

30/11/1935

Les auteurs devant leurs générales : Reynaldo Hahn. Article par M. H.-Berger.

Arrivé à Paris à l'âge de 4 ans, le vénézuélien Reynaldo Hahn sera naturalisé français seulement à l'âge de 38 ans, en 1912.

Il a déjà derrière lui un assez long passé dans la musique sérieuse, comme compositeur (des opéras comiques et de nombreuses mélodies, certaines composées à l'âge de 12 ans où il faisait comme Mozart le petit prodige dans le grand monde) et comme chef d'orchestre.

Ce n'est qu'en 1923 qu'il se lance dans l'opérette, avec "Ciboulette". Au cours des dix années suivantes il en composera 6 autres (la dernière, "Malvina", étant une version étendue du 1er tableau de "Une revue"), mais avec un succès beaucoup plus modeste.

Il écrivit enfin en 1935 un opéra, "Le Marchand de Venise" qui connut un grand succès critique, mais fut finalement très peu joué !

Il fut également critique musical dans divers journaux du début de sa carrière jusque vers 1920, puis de 1934 à 1939 critique lyrique au Figaro (le journal nommait à ce poste dans la mesure du possible des compositeurs, la charge avait échu avant lui à Antoine Banès puis à André Messager). Comme Messager, il avait souvent la dent dure avec les tenants du jazz, et il fut parfois très injuste avec les compositeurs qui se risquaient à la syncope et aux éclats de cuivres...

En 1945, il fut nommé directeur de l'Opéra de Paris, charge qu'il assura très peu de temps, puisqu'il mourut après un an de mandat seulement.

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs