Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Les Compositeurs

PARÈS (Philippe)

Naissance : 01/01/1901
Décès : 02/02/1979 (78 ans)
 
Les Chansons de Zo et Zette

 

Illustration Raymond Erny
 

 

 

Internet

Les Chansons de Zo & Zette, destinées à concurrencer les Chansons de Bob et Bobette de Marius Zimmerman et René-Paul Groffe (pourtant éditées par le même Philippe Parès), 1934.

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

Philippe Parès

 

Illustration Gaston et Louis Manuel
Extr. de : Programme original de "Lulu" (1927)
 

 

 

Coll. Jacques Gana

Oeuvres
  702 j.
Lulu 1927 241 J.
La Petite dame du train bleu 1927 117 J.
L' Eau à la bouche 1928 88 J.
Louis XIV 1929 158 J.
Le Coeur y est 1930 38 J.
Couss-Couss 1931 60 J.
Articles de presse
Comoedia

28/06/1930

"Grains de Beauté", projet avorté (1930). Brève.

Fils de Gabriel Parès, alors chef d'orchestre de la Garde Républicaine, il rencontre, au début des années 20, Georges Van Parys au cours Edmond Lavagne (Lavagne, de 20 ans leur aîné, sera le 3e larron de leurs premières musiques de films). Georges Van Parys, d'un an son cadet, commence dès 1925 à composer de petites oeuvres (opérettes en un acte ou sketches musicaux) et des chansons. En 1927, il collaborent une première fois pour "La Petite dame du train bleu" qu'ils ont vainement essayé de faire monter à Paris, et qui échoit à Lyon. Six mois plus tard, ils parviennent à placer au Daunou, grâce à Jane Renouardt, leur "Lulu". Cette seconde pièce est un succès, qui leur permet de faire monter à Paris leur première oeuvre commune. Ils collaboreront systématiquement sur toutes leurs oeuvres jusqu'en 1931 (quatre pièces et plusieurs musiques de films muets, puis celle du "Million" de René Clair), après quoi le succès mitigé de "Couss-couss" et l'orientation accrue de Georges Van Parys vers le cinéma sépareront leurs routes. Ils ne se retrouveront qu'en 1958 pour une oeuvre d'inspiration très classique "Le Moulin sans souci".
De son côté, Philippe Parès fera une carrière de producteur de disques et d'éditeur de musique surtout "professionnelle" (musique de film et d'ambiance, pédagogie, oeuvres pour enfants...), ainsi qu'il l'avait déjà commencé dès la fin des années 20 où il était directeur des disques Columbia et de la filiale française des éditions Sam Fox. A ce dernier titre, il publia deux de leurs pièces, et surtout produisit vers 1928-1929 plusieurs partitions importantes de la fin du cinéma muet : leur "Femme et le pantin" pour Jacques de Baroncelli et le "Jeanne d'Arc" de Victor Alix et Léo Pouget pour Carl Dreyer, entre autres. Ces deux partitions publiées à l'époque sous forme de réduction pour piano ont permis la restauration récente des deux films avec leur musique d'origine réenregistrée (sans orchestration, malheureusement).
Philippe Parès écrivit seul une unique comédie musicale : "La bride sur le cou" en 1947, et reste connu comme le compositeur du "Tout est au duc" de Charles Trenet (1937)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs