Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Dubarry. Affiche allemande du film tiré de l'opérette en 1951

 

 

 

 

La Dubarry. Air détaché : La devise de la Dubarry (27 x 35 cm)

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

La Dubarry. Partition de l'édition anglaise, revue par Bernard Grün (1932-1953)

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

La Dubarry. Partition complète originale. Crescendo 1931.

 

 

 

 

La Dubarry. Boucot

 

Illustration M Cam
Extr. de : La Semaine de Paris, 27.10.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Dubarry. Boucot et Mlle Lencret

 

Illustration Gaston et Louis Manuel
Extr. de : Comoedia, 22.10.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Dubarry. Boucot

 

Illustration Georges Bastia
Extr. de : Comoedia, 22.10.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Dubarry. Fanély Revoil

 

Illustration Georges Bastia
Extr. de : Comoedia, 22.10.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Dubarry. Encart publicitaire

 

Extr. de : Excelsior, 18.10.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Dubarry.

 

Illustration Gaston et Louis Manuel
Extr. de : Paris-Soir, 27.10.1933
 

 

 

BNF Gallica

 

La Dubarry

 
(trad. de Die Dubarry)
  opérette en 2 actes et 8 tableaux
Texte KNEPLER (Paul) (Livret)
WELLEMINSKY (Ignaz Michael) (Livret)
CREMER (Hans Martin) (Livret)
MOUÉZY-ÉON (André) (Adaptation française)
WILLEMETZ (Albert) (Adaptation française)
Musique MACKEBEN (Theo)
Représentations
Création mondiale (VO) Berlin Admiralspalast   14/08/1931
Représentations à Paris jusqu'en 1944 58 jours
Porte Saint Martin 21/10/1933 - 17/12/1933 58 Création
Distribution à la création
M. BOUCOT (Louis) Le Marquis de Fressac
M. VARENNES (Jacques) Louis XV
M. CARRIO (André) René Lavallery
M. BEAULIEU (Henri) Le Comte Dubarry
Mme REVOIL (Fanély) Mme Dubarry
Mme LENCRET (Simone) Margot
Mme VINKER (Suzy) La Maréchale de Luxembourg
Mme LOUVAIN (Marguerite) Mme Sauterelle
Mme DELIERRE (Paulette) La Modiste
M. CASTEL (Edmond) Saint Chamard
M. MANTELET Le Duc de Choiseul
M. BOUCOT (Fernand) Le Fils Bordenau
M. BOURBON (René) Lamond
M. HIRLEMANN Cascal
M. LAMONTAGNE Un Monsieur
Mme LELIÈRES (Mariette) Mme Labille
Mme PAGÈS (Madeleine) Caroline
Mme TANESY Ninon
Mme GRISIER Une Voisine
Mme ZANETTINI (Hélène) Lucille

chorégraphie VELTCHEK (Vaslav)
direction musicale SPANDERMANN
mise en scène LEHMANN (Maurice)
mise en scène COUVELAIRE (Emile)

Programme
1933 Porte Saint Martin
Coll. Jacques Gana

Cette pièce est une version modernisée de la pièce de Karl Millocker portant le même titre (1879). La musique de Theo Mackeben est en partie une adaptation de la musique originale de Karl Millocker, mais aussi souvent une création originale (je possède les deux partitions complètes allemandes, et on peine à reconnaître les thèmes de Millocker, à vrai dire !)
Cette version révisée par Theo Mackeben a fait l'objet d'un film en 1951.

Les annonces faisaient mention de Janine Guise dans le rôle titre, mais elle fut remplacée à la dernière minute par Fanély Revoil. Elle avait néanmoins gravé auparavant 6 faces avec les principaux airs de la partition et, le succès ayant été très moyen, Fanély Révoil ne les réenregistra pas.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Jeanne Vaubernier est employée à la maison de modes de Mme Labille. Elle a rencontré le jeune poète René Lavallery et s'en est éprise. Elle abandonne son emploi pour se mettre en ménage avec son amoureux. Mais le couple ne tarde pas à connaître la misère. René conçoit contre Jeanne des soupçons injustes et la chasse. Elle vient d'échouer dans la maison de plaisir tenue par la « Sauterelle », quand le comte Dubarry l'y découvre et l'enlève.

C'est le début de sa carrière de grande courtisane. Louis XV est frappé de la beauté de la pseudo-comtesse Dubarry. Il l'envoie chercher pendant une réception chez la maréchale de Luxembourg. Le roi, qui comptait seulement satisfaire un caprice passager, est conquis par la franchise et le charme de Jeanne. Il l'installe au château de Louveciennes et elle y exerce une véritable royauté. Le ministre Choiseul, jaloux de son influence, essaie de la détruire en persuadant au monarque que Jeanne a renoué ses anciennes relations avec Lavallery. Mais il est confondu, exilé, et la pièce se termine sur l'apothéose de la Dubarry.

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
L'Illustration Critique.
Comoedia 19/10/1933 Avant-première par Jules Delini.
Comoedia 22/10/1933 Photo.
Paris Soir 22/10/1933 Critique par Pierre Audiat.
Comoedia 22/10/1933 Critique par Madeleine Portier.
(suite)
La Semaine de Paris 27/10/1933 Critique par Jacques Daltier.
Larousse mensuel 01/11/1933 Critique.
La Rampe 01/11/1933 Critique par André Lénéka.
Le Ménestrel 03/11/1933 Critique par Maurice Bouvier-Ajam.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Francis Day, 1933

L'amour n'est pas un passe temps
A la baguette, un' deux
La Devise de la Dubarry
Depuis que j'aime

Enregistrements originaux ECMF


 / 
La Devise de la Dubarry
Partition de référence : Air détaché chant et piano
2005


Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre

 / 
A la baguette, une ! deux ! / BOUCOT (Louis), LENCRET (Simone) (chant)
ULTRAPHONE AP 1121 (1933) - Coll. Jacques Gana
Acc. orch.

 / 
Depuis le jour / BOUCOT (Louis) (chant)
ULTRAPHONE AP 1120 (1933) - Coll. Jacques Gana

 / 
Non pas une / BOUCOT (Louis), LENCRET (Simone) (chant)
ULTRAPHONE AP 1121 (1933) - Coll. Jacques Gana

 / 
Nous adorons les adorer / BOUCOT (Louis) (chant)
ULTRAPHONE AP 1120 (1933) - Coll. Jacques Gana
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
Dans ces beaux atours / GUISE (Janine) (orchestre)
GRAMOPHONE K 7054 (1933)
acc. orch. dir. Edouard Bervily
Depuis que j'aime / CHARLESKY (chant)
CRISTAL 5686 (1933)
Depuis que j'aime / GUEHO (André) (chant)
ULTRAPHONE AP 1122 (1933)
Depuis que j'aime / MARINO (Robert) (chant)
PATHE X 91064 (1933)
Depuis que j'aime / PRIEUR (G.) (chant)
EDISON BELL Win F 3409 (1933)

 / 
Depuis que j'aime / XXX (Chanteur anonyme) (chant)
PRIMIVOX M 0598 (1933) - Coll. David Poirot
Devise de la Dubarry / FURT (Alice) (chant)
EDISON BELL Win F 3409 (1933)
Devise de la Dubarry / GUISE (Janine) (chant)
GRAMOPHONE K 7054 (1933)
acc. orch. dir. Edouard Bervily
Devise de la Dubarry / DAJOS BELA (orchestre)
ODEON 250539 (1933)
Grand pot-pourri / LORAND (Edith) (orchestre)
PARLOPHONE 85712 (1933)
L'Amour n'est pas un passe-temps / BERTIN (Suzanne Marie) (chant)
ULTRAPHONE AP 1122 (1933)
L'Amour n'est pas un passe-temps / BREGIS (Danielle) (chant)
POLYDOR 522785 (1933)
L'Amour n'est pas un passe-temps / DASSY (Deva) (chant)
CRISTAL 5686 (1933)
L'Amour n'est pas un passe-temps / FURT (Alice) (chant)
EDISON BELL Win F 3409 (1933)

 / 
L'Amour n'est pas un passe-temps / GUISE (Janine) (chant)
GRAMOPHONE K 7053 (1933) - Coll. David Silvestre
acc. orch. dir. Edouard Bervily
L'Amour n'est pas un passe-temps / DAJOS BELA (orchestre)
ODEON 250539 (1933)
L'Amour n'est pas un passe-temps / VON GECZY (Barnabas) (orchestre)
PARLOPHONE 85713 (1933)
La Jolie chambrette / PRIEUR (G.), FURT (Alice) (chant)
EDISON BELL Win F 3410 (1933)

 / 
On peut se dire / GUISE (Janine) (chant)
GRAMOPHONE K 7053 (1933) - Coll. David Silvestre
acc. orch. dir. Edouard Bervily
Pot pourri Kohler / LIVSCHAKOFF (Ilja) (orchestre)
POLYDOR 24413 (1933)
Savoir si l'on saura plaire / BREGIS (Danielle) (chant)
POLYDOR 522785 (1933)
Savoir si l'on saura plaire / GUISE (Janine) (chant)
GRAMOPHONE K 7052 (1933)
acc. orch. dir. Edouard Bervily
Sélection / NEW LIGHT SYMPHONIA (orchestre)
GRAMOPHONE L 967 (1933)

 / 
Si la rose fraîche éclose / GUISE (Janine) (chant)
GRAMOPHONE K 7052 (1933) - Coll. Jacques Gana
acc. orch. dir. Edouard Bervily

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs