Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Gri-Gri. Gaby Basset, Bever, Andrée Leclerc

 

Extr. de : Comoedia, 05.12.1924
 

 

 

BNF Gallica

Gri-Gri. Paul Faivre, Bever, Ginia Barty, Serjius, Nette-Ferrari, Léon Elain

 

Illustration Henri Manuel
Extr. de : Comoedia, 05.12.1924
 

 

 

BNF Gallica

 

Gri-Gri

 
(trad. de Grigri)
  opérette en 3 actes
Texte CHANCEL (Jules) (Livret)
HENRIOT (Livret)
Musique LINCKE (Paul)
Représentations
Création mondiale (VO) Keulen Metropol theater   25/03/1911
Représentations à Paris jusqu'en 1944 67 jours
Gaîté Rochechouart 04/12/1924 - 08/02/1925 67 Création
Distribution à la création
M. SERJIUS Poivre
M. ELAIN (Léon) Gaston Deligny
M. BEVER (Georges) Le Roi Foulamer
M. FAIVRE (Paul) Pantoufle
M. STÉVILLE (Charles) Le grand-duc de Palestrie
Mme FERRARI (Nette) Gri-Gri
Mme YMA (Yvonne) Mme Brocard
Mme BARTY (Ginia) Yvonne
Mme ARY (Suzanne) Jeanne Brocard
M. MOURIER (Jean) Le Lieutenant de spahis

Le livret original était une adaptation par Heinrich Bolten-Baeckers d'une oeuvre française de Jules Chancel. J'ignore le rôle que celui-ci eut dans la version française.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Gri-Gri, fille du roi nègre Foulamer, étonnamment blanche malgré son origine, est épousée, un jour de « cafard », par Gaston Deligny, jeune consul de France à Kadéi-Sangha. Ce mariage n'est pas pris au sérieux par Deligny, qui revient en France après avoir délaissé Gri-Gri et prend alors pour femme la nièce du ministre des colonies. Mais Gri-Gri entend vivre chez son mari, même en le partageant avec d'antres épouses, comme il est de bon ton en Afrique, Flanquée du roi son père, elle tombe chez Deligny le soir même des noces de l'infidèle avec Jeanne Brocard, surveillée par une terrible maman. On imagine volontiers que d’extraordinaires situations naissent de cette circonstance. Mais Jeanne Brocard se fait enlever par un cousin. Deligny, qui veut empêcher Foulamer et Gri-Gri de s’exhiber au music-hall du dénommé Poivre, s'aperçoit qu’il aime trop la petite princesse pour se séparer d'elle et le roi Foulamer épouse la terrible belle-mère.

[Extrait du "Matin", 6 décembre 1924]

Qu’est-ce que Gri-Gri ? La fille blanche d’un noir monarque africain qui ne manifeste, au cours de la pièce, aucun doute sur sa paternité, ce qui est vraiment bien gentil de sa part.

Au début de l’action, Foulamer — c'est le nom du potentat — vient trouver notre consul Gaston Deligny et lui offre de vendre son rovaume à la France en échange de quelques avantages solides au nombre desquels il fait entrer une voiture automobile. Gaston Deligny enverrait volontiers le roi Foulamer chez son collègue anglais (périsse la France plutôt qu’une sinécure !) s’il n’apercevait Gri-Gri. Gri-Gri a seize ans. Gri-Gri est belle, Gaston vit depuis plusieurs mois en anachorète dans son bled. Il accueille Gri-Gri avec une chaleur toute sénégalienne et l’épouse séance tenante à la mode nègre, ce qui ne l'engage pas plus que le mariage japonais ne liait Pinkerton à Mme Butterfly.

Des mois s’écoulent. Nous retrouvons Gaston à Paris, le soir de ses noces avec la nièce du ministre des Colonies. Gri-Gri. délaissée depuis longtemps, choisit comme par hasard ce jour-là pour arriver chez celui qu’elle considère toujours comme son mari. Elle est flanquée de son père qui n’a encore reçu aucun des avantages consentis par Gaston au nom de la France : explications, dispute, réconciliation tendre, arrivée de la jeune mariée au moment importun, scandale. Gaston, qui avait deux femmes au début de l'action, n'en a plus une seule à la fin.

Au troisième acte, Gri-Gri et son père vont débuter dans un music-hall que lance un certain Poivre ; Poivre nous a été présenté au premier acte, cherchant à se faire rapatrier à la suite d’une tournée malheureuse au désert qui passe pourtant pour regorger de monde. Ce Poivre mériterait de s’appeler Muscade, car il escamote tout ce qu’il trouve. Gaston, repris pour Gri-Gri d’une ardeur que décuple la jalousie, retourne définitivement à sa négrésse blanche ; celle-ci renonce au théâtre ; Foulamer, ayant séduit la propre sœur du ministre des Colonies, touchera son indemnité, sur laquelle Poivre prélève une commission plutôt salée.

[Extrait de "Comoedia", 5 décembre 1924]

Critiques et articles de presse
Larousse mensuel 01/12/1924 Critique.
Comoedia 05/12/1924 Critique par Pierre Maudru / Armory / Albert du Meylin.
Le Matin 06/12/1924 Critique par Fred Orthys.
Le Gaulois 10/12/1924 Article par Louis Schneider.
Le Figaro 15/12/1924 Critique par Maxime Girard.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Joubert, 1926

Partition complète (177 p)


Enregistrements 78T/mn
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
Gri-Gri valse / DOBBRI (orchestre)
PARLOPHONE 85300 (1933)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs