Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Bagatelle. Dans l'ombre du harem, chanson du film (peut-être inspiré ou adapté de cette pièce)

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

La Bagatelle.

 

Extr. de : Comoedia, 22.10.1919
 

 

 

BNF Gallica

 

La Bagatelle

 
ou Le Philtre d'amour / Le Harem en folie
  opérette orientale moderne en 3 actes
Texte NAZELLES (René) (Livret)
PÉHEU (Jean) (Livret)
Musique CHANTRIER (Albert)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 135 jours
Abri 11/10/1919 - 09/02/1920 122 Création
Abri 25/11/1920 - 07/12/1920 13
Distribution à la création
Mme GRACIAS La Reine Melitta
Mme BARENCEY (Odette) Boudjaïa, la Reine mère
M. KARMA (Leo) Narcisse, médecin du Palais
Mme HYNE (Marcelle) 1e danseuse
Mme ZABETH danseuse
Mme MOREL (Yette) danseuse
Mme GETTY danseuse
Mme COLETTE danseuse
Mme JENNY danseuse
M. CHOOF (Geo) L'eunuque Menna
M. PEHEU (Jean) Le Roi Orkhan
Mme AGIUS (Carmen) Rose d'Arabie

chorégraphie CHOOF (Géo)
costumes AGIUS (Carmen)
costumes (maquettes) MINOU
décors WAROQUY

Cette pièce a connu plusieurs versions :
- sous le titre "La Bagatelle ou Le Philtre d'amour", au Th de l'Abri, à la création
- sous le titre "Le Harem en folie", au Th de l'Abri, le 25 novembre 1920
- sous le titre "Les bagatelles de la porte", à Genève, le 29 septembre 1922
En 1928 sortit sur les écrans un des tout premiers films sonores français, "Dans l'ombre du harem". Le thème musical était une chanson d'Albert Chantrier, sur des paroles de René Nazelles. Vu la communauté de thèmes et d'auteurs avec cette pièce, il n'est pas impossible que le film en soit l'adaptation.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Je ne vous conterai pas par le menu les mésaventures du roi Orkhan, qui a épousé la reine Melitta. Ce souverain redoute de partager la couche de sa femme, car il est persuadé qu’un sort sera jeté sur le premier homme qui aura cet honneur. Les plus grands malheurs doivent lui advenir. Orkhan est une Majesté qui aspire à la tranquillité absolue. Aussi s’efforce-t-il de détourner ces catastrophes sur autrui. En d’autres termes, il cherche un vassal complaisant.

[Extrait de "Comoedia", 22 octobre 1919]

Critiques et articles de presse
Comoedia 22/10/1919 Critique par Max Viterbo.


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs