Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Léontine Soeurs.

 

Illustration Julien Pavil (1897-1952)
Extr. de : Comoedia, 21.05.1924
 

 

 

BNF Gallica

Léontine Soeurs.

 

Extr. de : Comoedia, 21.05.1924
 

 

 

BNF Gallica

 

Léontine Soeurs

  comédie musicale en 3 actes
Texte ACREMANT (Albert) (Livret)
Musique MARIOTTE (Antoine)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 12 jours
Trianon Lyrique 20/05/1924 - 31/05/1924 12 Création
Distribution à la création
M. GALIPAUX (Félix) Gargarisof
M. RUDEAU (René) Pietro
M. MARRIO (Max) Macao
M. JOUBERT (Léon) Pipson
M. JOUVIN (Alex) d'Estramadoures
Mme EVRARD (Marcelle) Henriette
Mme FRANCY (Jeanne) Zizi
Mme ERTAUD (Odette) Louise
Mme MALTÈS (Lucy) Yvonne
M. CARDON (Charles) Le Roi
M. LENZI (Francis) L'Aubergiste

direction musicale JACOBS (Albert-E.)
mise en scène JOUBERT (Léon)

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Dans un quelconque royaume de triste Chimérie, dont le roi est « gaga », le ministre plus ou moins fatigué et libidineux, la dame d'honneur mûre et enflammée, et la princesse héritière absente, on apprend que celle-ci doit être enlevée, au cours de son voyage, par des conspirateurs. Afin d’égarer leur entendement, le ministre et la dame d’honneur feront passer pour la princesse une vendeuse de la maison de couture « Léontine Sœurs », Henriette, venue avec deux compagnes, livrer des toilettes et de la lingerie a la cour, et l'emmèneront ostensiblement à Venise. Deux patiti seront aussi du voyage, le plus riche Américain « in the world » qui est un invraisemblable cow-boy, et le plus bel Espagnol « del mundo » qui est un toréador, chacun nourrissant à part soi, le vœu d'épouser la vraie princesse qu'ils croient être Henriette.

A Venise, la midinette se livre à cent espiègleries. La principale consiste à s'éprendre du beau gondolier déjà rencontré en Chimérie, et à l'accompagner au bal des dentellières et des gondoliers, tandis qu’une réception officielle avec tous les personnages influents de la ville, a lieu chez elle, finalement, un télégramme du roi gâteux, annonce que la princesse est heureusement de retour. Henriette, délivrée de son rôle fastidieux, pourra épouser son beau gondolier.

[Extrait de "La Presse", 23 mai 1924]

Critiques et articles de presse
Comoedia 21/05/1924 Article par Jean Gandrey-Réty / Armory.
L'Echo de Paris 22/05/1924 Annonce.
Le Figaro 23/05/1924 Critique par André Messager.
La Presse 23/05/1924 Article.
Le Gaulois 25/05/1924 Critique.
Le Ménestrel 30/05/1924 Critique par Jean Royer.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Arlequin, 1924

Partition complète (248 p)


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs