Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Liaison dangereuse. Air détaché

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

La Liaison dangereuse. Henry Defreyn

 

Illustration Bouët
Extr. de : Comoedia, 07.12.1919
 

 

 

BNF Gallica

La Liaison dangereuse. Marguerite Deval

 

Illustration Bouët
Extr. de : Comoedia, 07.12.1919
 

 

 

BNF Gallica

La Liaison dangereuse.

 

Illustration Auguste Bert (1856-19?)
Extr. de : Comoedia, 07.12.1919
 

 

 

BNF Gallica

La Liaison dangereuse. Henry Laverne

 

Illustration Bouët
Extr. de : Comoedia, 07.12.1919
 

 

 

BNF Gallica

La Liaison dangereuse. Harry Baur

 

Illustration Bouët
Extr. de : Comoedia, 07.12.1919
 

 

 

BNF Gallica

La Liaison dangereuse. Saint-Paul

 

Illustration Bouët
Extr. de : Comoedia, 07.12.1919
 

 

 

BNF Gallica

 

La Liaison dangereuse

  opérette fantaisie bouffe en 3 actes
Texte MOUÉZY-ÉON (André) (Livret)
GANDERA (Félix) (Livret)
Musique POLLET (Marcel)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 58 jours
Edouard VII 06/12/1919 - 01/02/1920 58 Création
Distribution à la création
Mme DEVAL (Marguerite) La Régente Picratine
M. BAUR (Harry) Le Maréchal Rogoin
M. DEFREYN (Henry) Le Prince Idoine
Mme ADER (Jane) Rosella
Mme DE BEER (Lisette) Florella
M. LAVERNE (Henry) Makramé
M. SAINT PAUL (Maurice) Vésicule
M. FENONJOIS (Henri) Prémice
M. LEMOYNE L'Huissier
Mme FABIOLE (Luce) Cyrise

L'Histoire
Résumé de la pièce

× La "liaison dangereuse", c'est une membrane qui joint Floreila et Rosella, les héritières de la couronne de Boulimie, et qui les rend littéralement inséparables, comme Rosa et Josepha, comme Radica et Doodica. Le kronprinz d’un pays voisin, le prince Idoine d’Allopathie, demande la main de Florella. La régente, le grand-duc et le premier ministre, trio d’opérette retour des plus Iointains casinos, la lui accorde. Qui est embarrassé le soir du mariage ? C’est le prince. Il voulait une femme dans son lit ; il en a deux. Un breuvage doit endormir Rosella, celle qui ne doit pas être épousée. Mais, par suite de la jalousie d’un page, c’est précisément Florella que le narcotique endort. Et c’est Rosella que le prince tient dans ses bras, quand sa sœur se réveille. Duos, trios assez gentils s’ensuivent. Finalement la membrane fait clac ! et tout s’arrange.

[Extrait de "Comoedia", 7 décembre 1919]

Critiques et articles de presse
Comoedia 03/12/1919 M. Félix Gandéra nous parle de La Liaison Dangereuse. Avant-première par Georges Linor.
Comoedia 05/12/1919 Répétition générale par CT.
Le Figaro 07/12/1919 Critique par Régis Gignoux.
Excelsior 07/12/1919 Critique par Abel Hermant.
Comoedia 07/12/1919 Critique par Fernand Gregh / Jean-José Frappa / Jean Bastia.
Le Ménestrel 12/12/1919 Critique par P. Saegel.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Salabert, 1920

Adieu Rosella... Adieu Florella
Fichaise !
La Calamiteuse
Le Bâton
Les Deux manières
Madrigal
Rondeau
Rosella Florella
Ton grand amour


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs