Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Margoton du bataillon. Partition complète (24 x 32 cm)

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

La Margoton du bataillon. La Margoton du bataillon (version film)

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

La Margoton du bataillon. Version filmée (1933). Armand Bernard, Paul Velsa, Jacques Maury

 

Extr. de : Comoedia, 27.04.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Version filmée (1933). Armand Bernard

 

Extr. de : Comoedia, 04.05.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Version filmée (1933). Simone Bourday, Janine Merrey, Armand Bernard

 

Extr. de : Comoedia, 15.05.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Version filmée (1933). Simone Bourday, Jacques Maury

 

Extr. de : Comoedia, 21.05.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Version filmée (1933). Armand Bernard

 

Extr. de : Comoedia, 09.06.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Version filmée (1933). Janine Merrey

 

Extr. de : Comoedia, 16.06.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Version filmée (1933)

 

Extr. de : Comoedia, 22.09.1932
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Armand Bernard

 

Illustration M Cam
Extr. de : Ce soir, 27.12.1937
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Marie Bizet

 

Illustration M Cam
Extr. de : Ce soir, 27.12.1937
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Jacqueline Francell

 

Extr. de : Paroles et Musique, 01.01.1938
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Jacqueline Francell et Armand Bernard

 

Extr. de : Le Temps, 24.12.1937
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon. Version filmée (1933). Armand Bernard et Jacques Maury

 

Extr. de : Comoedia, 22.09.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon.

 

Extr. de : Excelsior, 01.01.1938
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon.

 

Extr. de : Paris-Soir, 10.01.1938
 

 

 

BNF Gallica

La Margoton du bataillon.

 

Extr. de : Excelsior, 17.02.1938
 

 

 

BNF Gallica

 

La Margoton du bataillon

  opérette bouffe en 3 actes et 5 tableaux
Texte MOUÉZY-ÉON (André) (Livret)
DARMONT (Jacques) (Livret)
PUJOL (René) (Lyrics)
Musique OBERFELD (Casimir)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 72 jours
Porte Saint Martin 22/12/1937 - 03/03/1938 72 Création
Distribution à la création
M. MAYER (Valère) François de Crécy
M. BERNARD (Armand) Désiré Chupin
M. KERIEN (Jean) Caporal Pidou
M. MERAL (Marcel) Gradon
M. MARQUAILLE Corbin
Mme GERLOR (Marie-Louise de) Mlle Fouine
Mme FRANCELL (Jacqueline) Gaby
Mme DELAIR (Suzy) Nicole
Mme REAL (Lucienne) Lucienne
Mme ORLY (Yvonne) Une pensionnaire
Mme BIZET (Marie) Margot (Margoton)
M. TREVOUX (Henry) Le Capitaine
M. BEHAR (Marco) L'adjudant Lecâlin
Mme YOLA (Vona) Suzy

décors MELLANO de CASSINA
direction musicale FRIGARA (Maurice)

Programme
1937 Porte Saint Martin
Coll. Jacques Gana

Cette pièce est adaptée du film du même titre (1933).
La partition est coéditée par Royalty et Salabert, ce dernier détenant les droits des airs issus du film original.
Une anecdote célèbre à propos de l'air principal de la pièce : il a plus qu'inspiré le thème musical du célèbre "Maréchal nous voilà" signé par les obscurs Montagard et Courtioux en 1941 (il y eut un procès pour plagiat), alors qu'au même moment, Casimir Oberfeld, d'origine juive, mourait en déportation.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Comme tous les samedis, la directrice de la pension Verdurette vient procéder au rapport moral de la grande classe.
Les charmantes élèves doivent lui faire des confessions sur leurs petits péchés mignons... Mlle Fouine, l'effrayante surveillante vient de trouver dans le pupitre d'une des élèves, une longue-vue...
— A quoi vous sert cette longue-vue, Mademoiselle ? — A regarder la lune... les étoiles, Mme la Directrice.
— ...Ou les soldats de la caserne d'en face... dit Mlle Fouine.
La longue-vue est confisquée et la jeune fille est punie.
Margoton est une petite bretonne godiche et naïve, venue de la campagne pour remplir à l'institution Verdurette les fonctions de bonne à tout faire.
Elle introduit dans le parloir deux jeunes gens.
Ils se présentent à la Directrice !
— François de Lussac, je suis le frère de Mademoiselle de Lussac... je suis venu pour voir ma sœur... dit l'un d'eux.
— Désiré de Chupin de Ménilmuche, dit l'autre, je suis l'ami de François...
La Directrice, charmée par les titres de noblesse de ces Messieurs, permet l'entrevue.
Cependant Margoton, comme l'exige le règlement, doit assister à leur entretien.
Désiré Chupin feint de faire la cour à la farouche Margoton pour détourner son attention de Gaby et de François qui se confient leur amour réciproque.
Gaby n'a pas reçu de carte postale que François lui avait envoyée, écrite à l'encre sympathique... dans laquelle il lui annonçait sa visite.
— Elle sera égarée, dit-elle.
Non, malheureusement, elle ne s'est pas perdue... Mlle Fouine a découvert le subterfuge... les jeunes gens
sont mis à la porte et une lettre sera adressée au capitaine par la directrice ..
L'adjudant Lecâlin, au rapport, lit la lettre.
François de Crécy et Chupin, pour ne pas faire condamner toute la chambrée, avouent que ce sont eux les coupables. Ils sont consignés... Cependant François a donné rendez-vous à Gaby pour le soir, dans le parc... comment faire ?
Chupin l'aidera dans son entreprise !
Malheureusement, l'adjudant Lecâlin surprend le pauvre François... et c'est Chupin qui ira à la place de son ami prévenir Gaby...
Chupin, tel un cambrioleur, entre dans le dortoir des jeunes filles par la fenêtre... Il y rencontre Margoton, seule, les jeunes filles assistant à une séance de cinéma.
Chupin lui fait croire que c'est pour elle qu'il est venu... Margoton, séduite, lui avoue son amour... les élèves entrent. Chupin doit se cacher dans le lit de la surveillante... la situation devient tragique... Sa cachette sera découverte...
Margoton compromise, sera renvoyée. Chupin ira expier sa faute en prison.
A la fin tout s'arrange... Chupin retrouvant Margoton, comme cantinière, embellie et transformée par l'amour qu'il n'a pas su reconnaître, se repentira... et Margoton lui pardonnera...
Gaby obtient la permission de son tuteur. Elle épouse François... et tous chantent en chœur :
Le vainqueur, toujours, C'est
M'sieur l'Amour !

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
Comoedia 27/04/1933 Version filmée (1933). Photo.
Comoedia 04/05/1933 Version filmée (1933). Photo.
Comoedia 15/05/1933 Version filmée (1933). Photo.
Comoedia 21/05/1933 Version filmée (1933). Photo.
Comoedia 09/06/1933 Version filmée (1933). Photo.
Comoedia 16/06/1933 Version filmée (1933). Photo.
Comoedia 22/09/1933 Version filmée (1933). Photo.
Le Figaro 20/12/1937 Article.
Le Matin 21/12/1937 Critique.
Heures de Paris 21/12/1937 La deuxième conquête de Margoton. Article par Jules Delini.
L'Intransigeant 23/12/1937 Article par Gustave Bret.
Le Matin 24/12/1937 Critique par Jean Prudhomme.
L'Echo de Paris 24/12/1937 Article.
Le Petit bleu 24/12/1937 Article par Adhémar de Montgon.
Le Temps 24/12/1937 Article par CT.
Le Temps 24/12/1937 Jacqueline Francell et Armand Bernard. Photo.
Excelsior 25/12/1937 Article par Intérim.
Le Journal 26/12/1937 Article par Maurice Yvain.
Ce soir 27/12/1937 Article par Jean Schetting.
Paris Soir 27/12/1937 Article par Intérim.
Le Ménestrel 31/12/1937 Critique par Michel-Léon Hirsch.
Paroles et Musique 01/01/1938 Article par Philippe Parès.
Paroles et Musique 01/01/1938 Jacqueline Francell. Photo.
Paris-Midi 09/02/1938 Article par JT.
Ce soir 12/02/1938 Article par RV.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Royalty, 1938

Partition complète (68 p)
Celui qui ne vient pas 1933
Dis-moi "Je t'aime !" 1933
La Java des trouffions 1933
La Margoton du bataillon 1933
Mélina 1933
Miaou 1933
La Margoton du bataillon (in "Album Salabert piano seul" n° 16) 1933

Enregistrements originaux ECMF

Cliquez pour lire le document

Enregistrement intégral d'après la partition
complète chant-piano originale (Enrgt. 2002)

Version filmée, TV, vidéo

Film (1933) 1933
(Sortie le 23 mai 1933).

La pièce est adaptée du film.

Avec :
Armand Bernard (Désiré Chopin), Marcel André (Le capitaine), Janine Merrey (Margoton), Paul Velsa (Pidou), Marcelle Barry (Mlle. Fouine), Georges Despaux (Adjudant Pouic), Hubert Daix (Patron), Jacques Maury (François), Suzanne Devoyod (Mme. Carpillon),Teddy Michaud (Durand), Simone Bourday (Gaby), Jeanne Boyer, Georges Benoît, Edouard Rousseau

Réalisation Jacques Darmont.
Scénario de André Mouézy-Eon.
Dialogues de Félix Celval et René Pujol.
Lyrics de René Pujol, Charles-Louis Pothier, Jacques Darmont et Léo Lelièvre.

Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre
La Margoton du bataillon / BERNARD (Armand) (chant)
COLUMBIA DF 1166 (1933)

 / 
La Margoton du bataillon / BERNARD (Armand) (chant)
ODEON 166643 (1933) - Coll. David Silvestre
acc. orch. dir. A. Valsien
Miaou / BERNARD (Armand) (chant)
COLUMBIA DF 1166 (1933)

 / 
Miaou / BERNARD (Armand) (chant)
ODEON 166643 (1933) - Coll. David Silvestre
acc. orch. dir. A. Valsien
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
Celui qui ne vient pas / ROUSSEAU (Ed) (chant)
GRAMOPHONE K 6977 (1933)
Celui qui ne vient pas / PESENTI (René) (orchestre musette)
EDISON BELL Win F 3402 (1933)

 / 
Dis moi : "Je t'aime" / VILLABELLA (Miguel) (chant)
PATHE X 94396 (1933) - Coll. David Poirot
Dis moi : "Je t'aime" / JOYEUX MONTPARNOS (orchestre musette)
SALABERT 3331 (1933)
La Margoton du bataillon / ALIBERT (Henri) (chant)
PATHE 94346 (1933)
La Margoton du bataillon / DARRAGON (Pierre) (chant)
IDEAL 12373 (1933)
La Margoton du bataillon / ROUSSEAU (Ed) (chant)
GRAMOPHONE K 6977 (1933)
La Margoton du bataillon / STELLO (chant)
POLYDOR 522680 (1933)
La Margoton du bataillon / GARDONI (Fredo), PUIG (Manuel) (orchestre musette)
PATHE X 98185 (1933)
La Margoton du bataillon / GROFFE (Marcel) (orchestre musette)
CRISTAL 5593 (1933)
La Margoton du bataillon / JOYEUX MONTPARNOS (orchestre musette)
SALABERT 3331 (1933)
La Margoton du bataillon / Orchestre musette Idéal (orchestre musette)
IDEAL 12327 (1933)
La Margoton du bataillon / PESENTI (René) (orchestre musette)
EDISON BELL Win F 3402 (1933)
Miaou / GILBERT (Marguerite) (chant)
POLYDOR 522680 (1933)
Miaou / ALFARO, COLOMBO (orchestre musette)
SALABERT 3393 (1934)
Miaou / DEPRINCE (Adolphe) (orchestre musette)
IDEAL 12327 (1935)
Miaou / GROFFE (Marcel) (orchestre musette)
CRISTAL 5673 (1933)
Miaou / JOYEUX MONTPARNOS (orchestre musette)
SALABERT 3330 (1933)
Miaou / PEGURI (Louis) (orchestre musette)
PERFECTAPHONE 3787 (1934)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs