Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Myria.

 

Illustration Gilbert René
Extr. de : Comoedia, 22.06.1923
 

 

 

BNF Gallica

Myria.

 

Illustration Gilbert René
Extr. de : Comoedia, 22.06.1923
 

 

 

BNF Gallica

 

Myria

 
ou L' Amoureuse incomplète
  opérette en 3 actes
Texte NAZELLES (René) (Livret)
Musique MAUPREY (André)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 64 jours
Perchoir 15/06/1923 - 17/08/1923 64 Création
Distribution à la création
M. BELLET (Félix) Ossian
M. CASA (Robert) Aga
Mme DHERVILLY (Marfa) Zobelia
Mme FEYROU (Suzanne) Myria
M. DAULIX (M.) Ninka
Mme NAVARRE (J.) Maïa
Mme DEVILLIERS (G.) Zetulbe
Mme TERNIER (A.) Namouna
M. BAUVEY Kerim

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Le sultan Aga est plongé dans un affreux désespoir. Comme tout sultan qui se respecte il est propriétaire de plusieurs femmes mais toutes, en échange de ses transports amoureux, ne lui offrent que des héritières. A qui reviendra le pouvoir ?... Seul le mariage de sa fille peut résoudre ce problème angoissant. Myria romprait sans doute la paternelle tradition en mettant au monde un garçon à qui reviendrait le sceptre.

Malheureusement Myria est difficile. Zobélia, la favorite, l’a persuadée que le bonheur d’un ménage dépend de la première entrevue. Si la jeune fille n’éprouve point sur l’heure « le grand frisson », aucune félicité possible.

Or Myria n’a encore jamais ressenti « le grand frisson ». Ossian le lui fait connaître en l’embrassant sur les lèvres. Le mariage est décidé sans plus tarder et... Aga envoie son futur gendre prendre un bain. On n’use jamais assez de précautions lorsqu’il s’agit du bonheur de sa fille !

Myria aperçoit son fiancé dans son plus simple appareil et - ô naïveté touchante - s’affole à l’idée que leurs anatomies ne sont point semblables. Elle conclut à l’impossibilité d’une union, fortifiée dans cette erreur fondamentale par la perfide Zobélia qui, de complicité avec Kérim, a des visées sut le trône et a tout intérêt à ce que le mariage ne s’effectue point.

Ossian, désespéré par le refus de Myria comprend enfin pourquoi le bonheur lui est refusé. Il persuade la jeune fille de se laisser examiner par un vieux docteur. Jouant lui-même le rôle du praticien il lui démontre dans la chambre voisine qu’aucune impossibilité physiologique ne s’oppose à leur mariage...

[Extrait de "Comoedia", 22 juin 1923]

Critiques et articles de presse
Comoedia 22/06/1923 Critique par Paul Nivoix.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Salabert, 1923

C'est pas ça qui donne un frisson
Cyprien !
J'suis pas vernie
Le Calicot de la Modiste
Premier baiser
Que de filles


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs