Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

L' Oeil en coulisse. Recueil

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

 

L' Oeil en coulisse

  opérette en 3 actes
Texte ARNOULD (Georges) (Livret)
MARTINET (Charles) (Livret)
POTHIER (Charles-Louis) (Lyrics)
Musique BERÉNY (Henri)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 31 jours
Perchoir 13/04/1928 - 13/05/1928 31 Création
Distribution à la création
M. BOUCOT (Louis) Mimile
Mme MALBOS (Mary) Lolette
Mme DARTHYS (Odette) Diana
M. MASS (Harry) Le Régisseur
M. BOURDEAUX (Pierre-Marie) André Beaumont
Mme DERNY (Germaine) Hermance

direction musicale METEHEN (Jacques)

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Le livret nous conte les aventures de Mimile, garçon livreur chez un grand couturier. Chargé d’apporter des robes dans un théâtre, il apprend que le directeur est parti sans laisser d’argent ; le régisseur, de désespoir, s'arrache les derniers cheveux. André, un jeune gentleman-farmer, épris de la vedette, fournit les fonds nécessaires pour renflouer l’affaire. Mais, ayant voyagé avec la nièce du régisseur, il s’éprend de la jeune fille et cherche à rompre avec l’étoile qu’il surprend dans les bras de Mimile, décidé à tout risquer pour connaître les mystères des coulisses. Le régisseur, craignant pour sa commandite, intervient à temps et déclare que Mimile n’est autre que l’acteur Saint-Astruc qui répétait avec la belle Diana une scène de la prochaine revue.

Le jeune et riche provincial, de plus en plus épris de la nièce du régisseur, imagine de faire passer Mimile pour le véritable commanditaire. Diana quitte aussitôt André pour Mimile ; mais les projets d’André se trouvent contrariés par la décision de son oncle qui lui envoie une fiancée choisie par lui. Or, cette fiancée n'est autre qu’une ancienne petite amie de Mimile qui ne peut résister au désir de constater si les anciens baisers ont toujours le même goût

Ils sont surpris par André et cette constatation lui permettrait d’épouser Lolotte — ai-je dit que la nièce du régisseur s’appelait Lolotte ? — si Mimile n’était également surpris, en complet état d’ivresse, dans la loge de la jeune fille, devenue actrice pour sauver une situation. Tout s’explique enfin et finit par le mariage attendu.

[Extrait de "Comoedia", 15 avril 1928]

Critiques et articles de presse
Comoedia 15/04/1928 Article par Pierre Maudru.
Le Gaulois 21/04/1928 Article par Louis Schneider.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Salabert, 1928

Recueil réunissant :
- L'Oeil en coulisse
- D'où vient l'amour ?
- Ca viendra tout doucement
- La çava-çava
- Ma soeur


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs