Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Les Aventures du Roi Pausole. Dorville (au centre)

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. Livret, réédité lors de la reprise de 1947 au théâtre des Capucines (Coll. Paris-Théâtre n°10)

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

Les Aventures du Roi Pausole. Réprésentation aux Th. des Bouffes-Parisiens (1930). Dans le harem, Edwige Feuillière et Simone Simon

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. Reprise au Th. des Capucines (1947). Le roi Pausole (Vilbert)

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. Reprise au Th. des Capucines (1947). Taxis (Jean Parédès) et la reine Gisèle (Christine Arden)

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. de gauche à droite : Albert Willemetz, René Koval, Arthur Honegger, Louis Blanche, Dorville, Moussia, Fred Pasquali

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. Moussia

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. Les Reines, parmi lesquelles Simone Simon et Edwige Feuillière débutantes

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. Dorville

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. Représentation. Koval, Dorville, Moussia (tout à droite)

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. Représentation de la reprise aux Capucines (1947)

 

 

 

 

Les Aventures du Roi Pausole. Dorville

 

Illustration M Cam
Extr. de : Le Matin, 07.03.1937
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. Arthur Honegger

 

Illustration Georges Bastia
Extr. de : Comoedia, 13.12.1930
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. Dorville

 

Illustration Georges Bastia
Extr. de : Comoedia, 13.12.1930
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole.

 

Illustration Gaston et Louis Manuel
Extr. de : Comoedia, 13.12.1930
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. René Koval

 

Illustration Georges Bastia
Extr. de : Comoedia, 13.12.1930
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937)

 

Extr. de : L'Humanité, 11.03.1937
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Dorville au micro ou l'abdication du roi Pausole

 

Extr. de : La Liberté, 09.03.1937
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937) : Dorville

 

Illustration Bouët
Extr. de : Le Petit bleu, 07.03.1937
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. Koval dans le rôle de Taxis du Roi Pausole

 

Illustration Gaston et Louis Manuel
Extr. de : Le Figaro artistique illustré, 1931
 

 

 

Coll. Jacques Gana

Les Aventures du Roi Pausole.

 

Illustration Gaston et Louis Manuel
Extr. de : Le Figaro artistique illustré, 1931
 

 

 

Coll. Jacques Gana

Les Aventures du Roi Pausole.

 

Illustration Gaston et Louis Manuel
Extr. de : Paris Plaisirs n° 105, 1931
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937) : Jacqueline Francell

 

Extr. de : Le Petit bleu, 07.03.1937
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937) : René Dary

 

Extr. de : Le Petit bleu, 07.03.1937
 

 

 

BNF Gallica

Les Aventures du Roi Pausole. Encart publicitaire

 

Extr. de : Excelsior, 10.12.1930
 

 

 

BNF Gallica

 

Les Aventures du Roi Pausole

  opérette en 3 actes
Texte WILLEMETZ (Albert) (Livret)
Musique HONEGGER (Arthur)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 357 jours
Bouffes Parisiens 12/12/1930 - 02/11/1931 326 Création
Bouffes Parisiens 05/03/1937 - 04/04/1937 31
Distribution à la création
M. DORVILLE (Henri) Le Roi Pausole
M. PASQUALI (Fred) Giglio, page du roi
M. KOVAL (René) Taxis, grand eunuque
M. BLANCHE (Louis) Le métayer
Mme FRANCELL (Jacqueline) la Blanche Aline
Mme LEMONNIER (Meg) Mirabelle
Mme DUCLOS (Germaine) Diane à la Houppe
Mme SIVRY (Claude de) Dame Perchuque
Mme PARIS (Regina) Thierrette
Mme MOUSSIA La Reine Giselle

chorégraphie BEAUVAIS (Mlle)
décors DESHAYS (Raymond)
décors BOUSSARD
décors BERTIN (Emile)
direction musicale BERVILY (Edouard)
mise en scène BLANCHE (Louis)

Programme
1930 Bouffes Parisiens
Coll. Jacques Gana

D'après Pierre LOUYS.

Cette pièce a été reprise le 31 octobre 1947 au théâtre des Capucines, avec une distribution nouvelle (à l'exception de Louis Blanche qui reprit son rôle de la création), et à Lausanne en 1990.

En juin 1916, l'écriture du livret était annoncée dans "La Rampe". Début 1918, Albert Willemetz déclarait dans la même revue que son livret était terminé. Peu après, que la musique en serait d'Henri Christiné. La chose ne se fit pas, et Christiné récupéra comme lot de consolation le livret de "Phi-Phi". Quant à Pausole, ce fut finalement Honegger douze ans plus tard...

L'extraordinaire succès de cette pièce doit sans doute beaucoup au livret d'Albert Willemetz, et assez peu à la musique d'Arthur Honegger qui, malgré sa grande qualité, était beaucoup trop complexe pour séduire durablement le grand public de l'époque.

Anecdote : Une opérette portant le même titre ("Le Avventure del re Posel"), livret de Elio del Giglio, musique de Domenico Rossi, avait déjà été créée en Italie en 1911. J'ignore s'il s'agissait d'une autre adaptation du roman de Pierre Louys.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Acte I - La salle du harem.
Pausole, roi de Tryphème, règne sur un pays où les moeurs sont légères - les jeunes femmes y sont dévêtues -, la justice indulgente et les préjugés allègrement pourfendus. Pourtant en ce qui concerne sa propre fille, la Blanche Aline, le roi s'en tient à des principes beaucoup plus stricts contre lesquels la jeune fille commence à regimber. Au lever du rideau, les sept reines de la semaine - le roi possède 365 femmes, une pour chaque jour - bousculent le grand Maréchal du Palais, l'eunuque Taxis, fier de ses prérogatives, réglementant la morale et préservant ses intérêts. L'une d'elle, Diane à la Houppe, attend impatiemment la tombée du jour, car son tour ne reviendra que dans un an.
C'est pendant le divertissement qu'il donne à ses femmes qu'Aline tombe amoureuse du premier sujet, la danseuse Mirabelle, un travesti que la jeune fille prend pour un garçon. Pendant que le roi rend la justice sous un cerisier et acquitte tout le monde, y compris le page Giglio qui a pris dans un filet un sénateur et sa maÎtresse, Aline s'enfuit avec Mirabelle dont les moeurs particulières accueillent avec bienveillance l'éveil de l'amour de la naïve fille du roi.
Lorsque Pausole apprend la nouvelle, il n'est pas pressé de réagir, sa qualité première n'étant pas l'esprit d'initiative.
Après avoir écouté des conseils contradictoires, il se range à l'avis de Giglio : il quitte le palais et c'est au pas de sa paisible mule qu'il part à la recherche des imprévus et, accessoirement, de sa fille.

Acte II - La Métairie du Coq d'Or.
Les sept fermières, sous le férule du Métayer, s'activent afin que tout soit reluisant avant l'arrivée annoncée du roi Pausole. C'est dans cette même métairie - le seul hôtel sur la route de Tryphème - que se sont arrêtées Aline et Mirabelle. Cette dernière révèle à sa compagne toutes les ambiguïtés du travesti. Elles s'éclipsent au moment où paraît le roi, accompagné de Taxis, qui reçoit un accueil où se mêlent impairs et déférence. Une parole imprudente aurait pu coûter la vie au roi, mais elle nous vaut une nouvelle version de la légende du Roi de Thulé. Pausole poursuit son séjour en visitant la ferme modèle. Survient Giglio qui passe un oeil par la serrure et découvre que le séducteur d'Aline est une femme. Pour approcher le "couple" il s'habille en paysanne et obtient de se mêler à ses jeux. Aline préfère les baisers de Giglio à ceux de Mirabelle et chacun doit alors avouer sa véritable identité. Giglio excite l'intérêt de Mirabelle qui reste seule avec lui. Le jeune homme adoneste la danseuse, mais consent à faciliter la fuite des deux femmes. Réapparaît Pausole qui ne pense plus à sa fille et s'endort. Aline le regarde dormir et lui laisse un message rassurant. Giglio conseille à Aline et Mirabelle de fuir ; il s'éprend de la fille du roi. Diane à la Houppe fait irruption à la tête du harem "bolchévisé". Mais la foule, qui ovationne le roi exige qu'il accepte ses revendications qu'animent la liberté et l'esprit pacifique. Pausole, rassuré par Giglio sur le sort de sa fille, se joint à ses aspirations.

Acte III - L'hôtel du "Sein blanc et de Westphalie réunis".
Choeur des caméristes, comme il se doit. C'est auprès de... Diane, remplaçant le roi défaillant, que Giglio a passé la nuit. Aline et Mirabelle occupent le même hôtel et Taxis s'offusque de leurs ébats nocturnes. Pourtant la fille du roi pense de plus en plus au jeune page. Entrées et sorties mouvementées permettent à chaque personnage de rester seul sur scène en laissant ignorer à l'autre sa présence ; on voit donc Thierrette s'enticher de Giglio, Pausole se préparer à avaler son "chocolat espagnol" réclamé un acte plus tôt, Mirabelle dérober contre quelques charmes le portefeuille de Taxis, Aline téléphoner à son père qui est dans la chambre à côté.
Pour obtenir la main de la Blanche Aline, Giglio amène le roi à se prononcer sur une situation fictive ; Pausole admet qu'un père fermera les yeux sur la différence des conditions si sa fille a commis l'irréparable avec le jeune homme qu'elle aime. La leçon ne sera pas oubliée. Loin de s'illusionner, le roi enregistre coup sur coup la première liaison de sa fille, les frasques de Diane et la compromission d'Aline avec Giglio. C'en est trop ! Pausole abdique par TSF, accorde tout ce que l'on veut - la République et le mariage de sa fille - et enfin s'endort, ce qui nous vaut le plus doux des finals d'opérette.

Il était une fois un Roi
Et trois
Cent soixante-six reines
Car, ayant un harem et pas de volonté,
Afin de s'éviter la peine
De choisir ses voluptés,
Ce monarque avait eu l'idée
D'avoir pour ses amours
Tour à tour
Autant de reines
Qu'il y a de jours
Dans l'année !

Et, poussant jusqu'au bout cette idée très subtile,
Il en avait voulu
Une en plus,
En vue des années bissextiles !

Jamais un Roi, c'est bien certain,
Ne fut aussi républicain ;
Son peuple de Tryphème
Possédait toutes libertés
Y compris même
Celle du plus extrême
Décolleté !
Chacun avait le droit de tout faire et tout dire,
Hormis celui de nuire
A son voisin,
Car, nuire à son prochain
C'est très, très, très vilain !

Or ce Roi
— C'est bien son droit —
Possédait une fille,
C'était son unique famille,
C'était son unique souci,
(Quand on n'a qu'un enfant, il va souvent ainsi !)
Et, si sa mansuétude
A tout son peuple s'étendait,
Pour son enfant, il entendait
Qu'elle restât toujours ingénue et très prude !
Car, au nombre de ses sujets,
Sa fille était
Son plus grand sujet d'inquiétude !
Ce qui fait qu'à vingt ans, Aline, ignorait tout !

Mais un beau jour, un loup
Survint
À jeun, soudain !
C'était un travesti
Qui, d'ailleurs, était très gentil,
Elle crut que c'était un garçon... et partit
En se fichant du protocole !
Sur sa trace aussitôt son papa s'élança...

Et, c'est ainsi que commença
L'Aventure du Roi Pausole !

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
L'Illustration Critique.
La Rampe 21/02/1918 Première mention dans la presse, 12 ans avant la création !. Article.
L'Européen 17/07/1929 Entretien avec Arthur Honegger. Article par Pierre Blois.
Comoedia 10/12/1930 Article.
Comoedia 12/12/1930 Avant-première.
Comoedia 13/12/1930 Caricature.
Comoedia 13/12/1930 Caricature.
Comoedia 13/12/1930 Photo.
Comoedia 13/12/1930 Les Bouffes Parisiens reconstruits en téton armé. Article.
Comoedia 13/12/1930 Article.
Comoedia 13/12/1930 Article.
Excelsior 13/12/1930 Critique par Emile Vuillermoz.
Paris Soir 13/12/1930 Critique par Pierre-Octave Ferroud.
Le Figaro 17/12/1930 Critique par Stan Golestan.
Ric et Rac 20/12/1930 Critique par Dominique Sordet.
Candide 21/12/1930 De Raoul Moretti à Arthur Honegger. [Cet article est en fait une compilation des deux critiques publiées par Vuillermoz les 13 et 15 décembre 1930 dans Excelsior]. Article par Emile Vuillermoz.
L'Européen 24/12/1930 Critique par Pierre Blois.
Le Ménestrel 26/12/1930 Critique par Tony Aubin.
Le Matin 28/12/1930 Travesti d'opérette : Meg Lemonnier porte le costume masculin. Article par Didier Daix.
La Vie Parisienne 02/01/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (janvier 1937). Dorville et Jacqueline Francell. Photo.
Le Matin 03/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Annonce.
Le Matin 07/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Critique par Fred Orthys.
Le Petit bleu 07/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Article par Adhémar de Montgon.
Excelsior 07/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Critique par Emile Vuillermoz.
L'Intransigeant 08/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Article par Gustave Bret.
Le Journal 08/03/1937 (Reprise aux Bouffes Parisiens, mars 1937). Article par Louis Aubert.
L'Homme Libre 09/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Article par Paul Lombard.
Le Jour 09/03/1937 (Reprise aux Bouffes Parisiens, mars 1937). Article par Maurice Yvain.
La Liberté 09/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Article par Robert Dezarnaux.
Paris Soir 09/03/1937 (Reprise aux Bouffes Parisiens, mars 1937). Article par Georges Auric.
Marianne 10/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Article par Claudine Chonez.
L'Humanité 11/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Article par Henry Sauveplane.
La République 11/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Article par Denise Lavie.
Marianne 17/03/1937 Reprise aux Bouffes Parisiens (mars 1937). Article par René Chalupt.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Salabert, 1930

Partition complète (161 p)

Version filmée, TV, vidéo

"Les Aventures du Roi Pausole", de Pierre Louys, firent l'objet en 1933 d'un film d'Alexis Granowsky (d'origine hongroise et tourné en 3 versions, hongroise, anglaise et française) avec André Berley et Josette Day, mais ce n'est pas l'adaptation de cette pièce (contrairement à ce qu'on peut lire ici ou là...)


Enregistrements après 1945,
disques et radio, documents
Diffusions radio RDF/RTF/ORTF
10/03/1948
Avec : Parédès (Jean), Vilbert (Henri), Strozzi (Irène), Guitry (Geneviève), Néry (Gérard)
24/04/1948
Avec : Vilbert (Henri), Guitry (Geneviève), Strozzi (Irène), Parédès (Jean), Blanche (Louis)
03/01/1950
Avec : Duvaleix, Claret (Jack), Parat (Germaine), Peyron (Joseph), Hotine (Marina), Benoît (J.Christophe), Furt (Alice), Delimoges (Blanche), Legendre (Marcelle) - Dir. Bervily (Edouard)
27/06/1955
Avec : Duval (Denise), Giraudeau (Jean), Demigny (Bernard)
04/07/1955
Avec : Duval (Denise), Giraudeau (Jean), Demigny (Bernard)
11/07/1955
Avec : Duval (Denise), Giraudeau (Jean), Demigny (Bernard)
26/06/1962
Avec : Tirmont (Dominique), Pruvost (Jacques), Doniat (Aimé), Rey (Gaston), Lenoty (René), Dachary (Lina), Collart (Claudine), Betti (Freda), Hérent (Colette), Parat (Germaine), Bergeret (Claude) - Dir. Cariven (Marcel)
05/12/1971
Avec : Blanzat (Anne-Marie), Stiot (Monique), Dachary (Lina), Duclos (Germaine), Boulangeot (Huguette), Felder (Linda), Delaune (Janie), Vallier (Régine), Marier (Jacqueline), Petit (Corinne), Martineau (Annette), Gaudet (Geneviève), Giraudeau (Jean), Doniat (Aimé), Gaudin (Philippe), Peyron (Joseph), Saugey (Pierre), Tharande (Jacques), Villa (Jacques), Hardy (Paul) - Dir. Cariven (Marcel)
05/01/1991
Avec : Mollien (Roger), Baudry (Elisabeth), Todorovitch (Marie Ange), Destaing (Sophie), Savigny (Jane), Schorno (Muriel), Verzier (Jacques), Coudray (Yves), Ossola (Charles), Moisson (Serge) - Dir. Auberson (Jean Marie)

 / 
Pardon, mon Papa que j'adore
par l'ensemble orchestral "Sorties d'artistes"
1999
(Quatuor à cordes, piano, clarinette) - CD Verres Luisants LVL003

 / 
Si vous saviez
par Susan Graham
2003
(CD Erato 0927-42106-2, French operettas arias, 2002), orch. dir. Yves Abel

 / 
Arthur Honegger parle
Extrait d'une émission de radio (195?)
195?
Cliquez pour lire le document Enregistrement intégral CD
CD MGB - Musikszene Schweiz 6115
1993

Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre

 / 
Adieux de Pausole / DORVILLE, GILLS (G.) (chant)
ODEON 166390 (1930) - Coll. MMP
Acc. Orch. dir. Arthur Honegger

 / 
Air de la coupe de Thulé / DORVILLE (chant)
ODEON 166390 (1930) - Coll. MMP
Acc. Orch. dir. Arthur Honegger

 / 
Papa veut toujours... / FRANCELL (Jacqueline) (chant)
COLUMBIA DF 521 (1931) - Coll. Hervé David
[en ligne : un extrait seulement]
Pardon, mon papa / FRANCELL (Jacqueline) (chant)
COLUMBIA DF 521 (1931)
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
Air de la blanche Aline / MARTIS (France) (chant)
ULTRAPHONE AP 211 (1930)

 / 
Ballet / Orchestre Odéon d'opérette (orchestre)
ODEON 238297 (1930)
Acc. Orch. dir. Arthur Honegger

 / 
Ouverture / Orchestre Odéon d'opérette (orchestre)
ODEON 238297 (1930)
Acc. Orch. dir. Arthur Honegger

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs