Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

J'adore ça !. Partition complète (24 x 32 cm)

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

J'adore ça !. Partition complète (24 x 32 cm) 2e version

 

Illustration Roger de Valerio (1886-1951)
 

 

 

Coll. Jacques Gana

J'adore ça !. Fin du 3e acte

 

Illustration Henri Manuel
Extr. de : Comoedia le théâtre illustré n° 43 (1er avril 1925)
 

 

 

BNF Gallica

J'adore ça !. Germaine Gallois

 

Illustration Henri Manuel
Extr. de : Comoedia le théâtre illustré n° 43 (1er avril 1925)
 

 

 

BNF Gallica

J'adore ça !. Scène du 2e acte

 

Illustration Henri Manuel
Extr. de : Comoedia le théâtre illustré n° 43 (1er avril 1925)
 

 

 

BNF Gallica

J'adore ça !. Air détaché : On a toujours un moment de chance

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

J'adore ça !.

 

Illustration Julien Pavil (1897-1952)
Extr. de : Comoedia, 15.03.1925
 

 

 

BNF Gallica

J'adore ça !.

 

Illustration Julien Pavil (1897-1952)
Extr. de : Comoedia, 15.03.1925
 

 

 

BNF Gallica

J'adore ça !.

 

Illustration Julien Pavil (1897-1952)
Extr. de : Comoedia, 15.03.1925
 

 

 

BNF Gallica

J'adore ça !.

 

Extr. de : Comoedia, 15.03.1925
 

 

 

BNF Gallica

J'adore ça !.

 

Illustration Julien Pavil (1897-1952)
Extr. de : Comoedia, 15.03.1925
 

 

 

BNF Gallica

 

J'adore ça !

  comédie musicale en 3 actes
Texte WILLEMETZ (Albert) (Livret)
SAINT-GRANIER (Livret)
Musique CHRISTINÉ (Henri)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 96 jours
Daunou 13/03/1925 - 16/06/1925 96 Création
Distribution à la création
M. BAROUX (Lucien) Jacques Cocardier
M. KOVAL (René) André de Saint-Assise
M. ALERME (André) Jules Lapin
M. BARON fils (Louis) Monseigneur Spaghetto
M. BLANCHE (Louis) Ernest Puis
Mme GALLOIS (Germaine) Madame Cocardier
Mme SANDRÉ (Simone) Jeannette Cocardier
Mme DAVIA Yvonne
Mme MAREIL (Lucy) Céline Rembrandt
Mme SERGYS (Germaine) Princesse Pafoska
Mme SERGYS (Yvonne) Comtesse Bomboli
Mme NADY (Luce) Blanche de Castille
M. HERAUT (Alex) Ganuche
M. HUBERT (Jean) Le Régisseur
Mme MOLLET (E.) Un Domestique
M. VELSA (Paul) Un Chasseur

costumes LANVIN (Jeanne)
costumes ELINA (Maurice)
costumes BENOIT
décors BERTIN (Emile)
direction musicale PONCIN (Eugène)
mise en scène ROZE (Edmond)

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Acte l
L'acte I se déroule dans le bureau directorial de la parfumerie Cocardier à Paris. Les collaborateurs du patron se présentent à tour de rôle : Ernest Puis, l'ingénieur chimiste ombrageux, qui aimerait épouser Jeannette la fille de Cocardier, Yvonne nettement plus extravertie, la secrétaire dactylographe qui troquerait bien son emploi contre une existence plus « légère », Jules Lapin enfin un directeur commercial libertin et très occupé par les courses que lui confient femme et fille du patron. Pour l'heure Cocardier, qui a pris une maîtresse pour la forme sur les conseils de Lapin, Cécile Rembrandt de la Comédie Française, soupçonne sa femme Amélie d'entretenir une liaison ; cette dernière, honnête en réalité, qui ne fait que déplorer l'éloignement de son mari seulement intéressé par ses affaires, se prépare à partir pour Cannes avec sa fille Jeannette. Cocardier la fait filer par André de Saint-Assise qui s'était présenté à la parfumerie pour une place de secrétaire et qu'un quiproquo fait prendre pour un détective. Lapin, mais aussi Puis, qui vient de faire un héritage seront du voyage ; tous chantent « J'adore ça », la réclame du nouveau parfum lancé par Cocardier.

Acte II
Tous les personnages se retrouvent à Cannes à l'exception dans un premier temps de Cocardier resté à Paris. Yvonne joue le rôle d'une grande dame auprès de trois jeunes femmes qui tirent de la galanterie leur titre de noblesse. Puis est toujours amoureux de Jeannette qui reconduit. La jeune fille est attirée par André que sa filature occupe à plein temps. La situation se tend lorsque Jeannette découvre dans le portefeuille du jeune homme la photographie de sa propre mère. L'acte est ponctué par les préparatifs d'un spectacle de bienfaisance organisé par Mgr Spaghetto qui se présente lui-même comme un prélat mondain ; Lapin en fournit les lyrics tandis que Cécile Rembrandt tient le haut de l'affiche et que Amélie et André sont distribués dans des rôles compromettants. Les choses se compliquent avec l'arrivée de Cocardier prévenu de l'inconduite de sa femme, mais surtout attiré par Cécile Rembrandt. Il ne comprend plus rien au rôle que joue l'apprenti détective qu'il pense être l'amant de sa femme et qu'il s'empresse de remercier. Amélie se désole du départ du jeune homme retenu in extremis par la représentation. Lors de l'ultime répétition qui termine l'acte, Cocardier est persuadé de prendre le rôle du mari trompé.

Acte III
Sur la scène du casino, on se prépare à jouer la revue de Mgr Spaghetto ; plusieurs incidents émaillent les derniers préparatifs ; Ernest Puis cherche à se refaire au jeu ; Madame Cocardier éprouve de la difficulté à jouer son rôle après la répétition mouvementée qui vient d'avoir lieu ; d'autant plus que son mari cherche de son côté à savoir ce qui s'est réellement passé en son absence ; Jeannette demande à son père de quitter Cécile Rembrandt qui de son côté n'a pas attendu pour prendre un nouvel amant, l'un des clients de Cocardier. La jeune fille apprend qu'elle est aimée de Saint-Assise alors que son père découvre dans une lettre interceptée qu'Amélie ne l'a pas trompé. Quant à Yvonne elle filera le parfait amour avec Puis. Le spectacle peut donc commencer.

Critiques et articles de presse
Comoedia 15/03/1925 Critique par Pierre Maudru / Armory / Albert du Meylin.
(suite)
Le Gaulois 16/03/1925 + les toilettes de la pièce. Critique par Louis Schneider et Renée Bonheur.
Le Figaro 16/03/1925 Critique par André Messager.
La Presse 17/03/1925 Article.
Comoedia 19/03/1925 Critique par Albert du Meylin.
Le Ménestrel 20/03/1925 Critique par Pierre de Lapommeraye.
La Semaine de Paris 27/03/1925 Critique par André Jager-Schmidt.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Salabert, 1925

Partition complète (154 p)
Ca ne peut pas mieux tomber
Les Petites femmes
C'est dommage
Un monsieur sérieux
Je vois ce que c'est
On ne peut pas
Pas trop vite
J'sais pas y faire avec les hommes
On a toujours un moment de chance
On a toujours un moment de chance (in "Album Salabert piano seul" n° 8)

Enregistrements originaux ECMF

Cliquez pour lire le document

Enregistrement intégral d'après la partition
complète chant-piano originale (Enrgt. 2003)


Enregistrements après 1945,
disques et radio, documents
Diffusions radio RDF/RTF/ORTF
16/01/1964
Avec : Dachary (Lina), Collart (Claudine), Maréchal (Jacqueline), Rey (Gaston), Doniat (Aimé), Hamel (Michel), Lenoty (René), Foix (Georges) - Dir. Cariven (Marcel)
10/12/1967
Avec : Rey (Gaston), Doniat (Aimé), Smith (René), Peyron (Joseph), Lenoty (René), Saugey (Pierre), Dachary (Lina), Stiot (Monique), Hennetier (Huguette), Duclos (Germaine), Vallier (Régine), Castille (Renée), Jaro (Emmanuelle) - Dir. Cariven (Marcel)
18/06/1972
Avec : Benoît (Denise), Boulangeot (Huguette), Collart (Claudine), Felder (Linda), Dachary (Lina), Windt (Monique de), Ferrand (Monique), Marier (Jacqueline), Bedex (Henri), Tirmont (Dominique), Plantey (Bernard), Peyron (Joseph), Lenoty (René), Gaudin (Philippe), Verdel (Roger), Gilet (Jacques) - Dir. Balagna (Francis)
04/02/1973
Avec : Dachary (Lina), Stiot (Monique), Boulangeot (Huguette), Capderou (Janine), Felder (Linda), Vallier (Régine), Martineau (Annette), Loreau (Jacques), Hamel (Michel), Clin (Serge), Provins (Jacques), Lenoty (René), Tharande (Jacques), Saugey (Pierre) - Dir. Cariven (Marcel)
Cliquez pour lire le document Enregistrement intégral ORTF
ORTF Radio Lyrique, 4 février 1973
1973

Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre

 / 
J'adore ça / DAVIA (chant)
PATHE Sap 2101 (1925) - Coll. Hervé David
J'adore ça / DAVIA (chant)
SALABERT 210 (1925)
Je sais pas y faire avec les hommes / DAVIA (chant)
PATHE Sap 2101 (1925)
Je sais pas y faire avec les hommes / DAVIA (chant)
SALABERT 108 (1925)
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
J'adore ça / STIKLEN (Jack) (orchestre)
PATHE Sap 6747 (1925)
J'adore ça / STIKLEN (Jack) (orchestre)
SALABERT 67 (1925)

 / 
Les Petites femmes / SAINT GRANIER (chant)
PATHE Sap 4220 (1925) - Coll. Jacques Gana
Les Petites femmes / SAINT GRANIER (chant)
SALABERT 108 (1925)
Les Petites femmes / MAX (Billy) (orchestre)
GRAMOPHONE K 2761 (1925)
Les Petites femmes / STIKLEN (Jack) (orchestre)
SALABERT 67 (1925)
On a toujours un moment de chance / STIKLEN (Jack) (orchestre)
PATHE Sap 6746 (1925)
On a toujours un moment de chance / STIKLEN (Jack) (orchestre)
SALABERT 68 (1925)
On n'peut pas faire autrement / MAX (Billy) (orchestre)
GRAMOPHONE K 2761 (1925)
On n'peut pas faire autrement / STIKLEN (Jack) (orchestre)
PATHE Sap 6747 (1925)
On n'peut pas faire autrement / STIKLEN (Jack) (orchestre)
SALABERT 68 (1925)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs