Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Victoria et son hussard. Recueil

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

Victoria et son hussard. Grazia del Rio

 

Extr. de : Le Matin, 12.12.1933
 

 

 

BNF Gallica

Victoria et son hussard. Grazia del Rio

 

Extr. de : La Semaine de Paris, 30.12.1933
 

 

 

BNF Gallica

Victoria et son hussard.

 

Illustration Gaston et Lucien Manuel
Extr. de : Paris-Soir, 22.12.1933
 

 

 

BNF Gallica

Victoria et son hussard. Rare affiche portant le titre alternatif "Coeurs de Vienne" (Théâtre municipal de Limoges)

 

 

 

 

Internet

 

Victoria et son hussard

 
ou Cœurs de Vienne
 
(trad. de Viktória)
  opérette hongroise en 3 actes et 1 prologue
Texte FOLDES (Emmerich) (Livret)
GRUNWALD (Alfred) (Livret)
LÖHNER BEDA (Fritz) (Livret)
MAUPREY (André) (Adaptation française)
COENS (René) (Adaptation française)
Musique ABRAHAM (Paul)
Représentations
Création mondiale (VO) Budapest (Hongrie) Király Színház   21/02/1930
Représentations à Paris jusqu'en 1944 37 jours
Moulin Rouge 16/12/1933 - 21/01/1934 37 Création
Distribution à la création
M. PERALDI Reginald Parson
M. PIERREL (André) Stefan Capek, le hussard
M. LAMY (Marcel) Comte Ferry
M. BRINGO Janczy
Mme RIO (Grazia del) Victoria
Mme PALMER (Lily) O Lia San
Mme SPELL (Betty) Riquette
Mme FLEURIOT (Colette) O Lili San
M. NEGERY Bela Porkelty
M. NICOLLE (André) Tokeramo Yagani

chorégraphie LESLIE (Earl)
costumes (maquettes) LARTHE (Paul)
décors DESHAYS (Raymond)
décors (maquettes) LARTHE (Paul)
direction musicale MAHIEUX (Edmond)

Programme
1937 Célestins, Lyon (reprise)
Coll. Th. des Célestins
1946 Tournée Nick Lair (reprise)
Coll. Jacques Gana

Les airs publiés en 1932 proviennent du film.

La pièce fut déclarée à la SACD sous le titre "Cœurs de Vienne", qui fut utilisé lors de la tournée qui suivit en 1934.

Alors que ce fut un très gros succès international, la pièce fit en France un score plus que médiocre. A cela, deux raisons sans doute : d'une part, le Moulin Rouge n'avait aucune tradition dans le genre (il n'avait présenté jusque là que des revues), d'autre part elle fut présentée en France alors que "Fleur d'Hawaï", du même auteur, montée un mois et demi plus tôt, occupait encore la scène de l'Alhambra.

Quoique créée à Budapest sous le titre "Viktória", elle est connue internationalement sous son titre allemand, "Viktoria und ihr hussar". Les auteurs donnés ici sont d'ailleurs un mélange : Emmerich Foldes est l'auteur hongrois du livret original, mais Alfred Grunwald et Fritz Löhner Beda sont les adaptateurs allemands, ce qui laisse à penser que la version française est adaptée de l'allemand et non directement de la version originale hongroise. De même, vu la présence de René Coens au générique, il est vraisemblable que la version française ait été créée en Belgique.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× L'action se passe en Russie après la guerre. Au prologue, qui se situe en Sibérie, le capitaine hongrois Stephan Capek a été condamné à être fusillé pour s'être associé au mouvement contre-révolutionnaire. Son fidèle ordonnance Janczy, ancien tzigane, possède un Stradivarius. Le cosaque qui les garde, violoniste de métier, laisse échapper les deux prisonniers pour la possession de l'instrument.
Le premier acte nous transporte au Japon, dans les jardins de l'Ambassade Américaine. L'ambassadeur, Reginald Parson, et sa femme Victoria, native de Doroszma en Hongrie, donnent une fête avant de quitter Tokio pour Moscou ; par la même occasion, on célébrera le mariage du Comte Ferry Hegedus, frère de Victoria, avec la gentille O-Lia-San, jeune fille japonaise. Bientôt surviennent les deux fugitifs, d'abord Janczy qui conte immédiatement fleurette à Riquette, femme de chambre à l'Ambassade, puis Capek. Ce dernier et Victoria se sont juré fidélité à Doroszma, mais la jeune fille, croyant son fiancé mort, a épousé Parson. Capek a retrouvé la trace de Victoria et, sous le nom de Czaki ,il recevra aide et protection de l'ambassadeur. Et voilà Victoria prise entre son devoir et son amour.
A l'Ambassade Américaine de Moscou se passe le deuxième acte. Reginald Parson y prend possession de sa charge ; il a amené avec lui les deux fuyards, protégés par l'immunité diplomatique. Victoria évite le capitaine. Capek est toutefois reconnu et comme la jeune femme lui fait comprendre qu'il ne peut rien attendre d'elle, il se livre lui-même aux autorités soviétiques. A ce moment, Victoria laisse échapper son désespoir et son mari comprend qu'elle aime toujours le capitaine.

Nous voici, au troisième acte, à Doroszma, où nous retrouverons tous les personnages. On fête les vendanges, Victoria, divorcée, a repris possession de son château. On voudrait la remarier ; à cette fin, son frère a même fait appeler Parson, mais de son côté Janczy ayant appris que Capek avait été libéré, a fait mander son maître. Tout se termine évidemment pour le mieux, car Parson s'efface devant Capek dont il avait lui-même obtenu la grâce, et l'on célèbre trois mariages comme le veulent les coutumes du pays.

Critiques et articles de presse
L'Illustration Critique.
Le Matin 12/12/1933 Article.
Excelsior 14/12/1933 Avant-première par AM.
Excelsior 14/12/1933 Avant-première.
Comoedia 16/12/1933 Avant-première par Jules Delini.
Paris Soir 17/12/1933 Avant-première par Jean Rollot.
Excelsior 20/12/1933 Critique par Roger Cousin.
Comoedia 20/12/1933 Critique par Madeleine Portier.
(suite)
Excelsior 21/12/1933 Critique par Emile Vuillermoz.
Paris Soir 22/12/1933 Critique par Pierre-Octave Ferroud.
La Semaine de Paris 30/12/1933 Critique.
Larousse mensuel 01/02/1934 Critique.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Salabert, 1933

Partition complète (103 p.) 1934
Recueil réunissant :
- Ma p'tite Mama
- Pardon Madame
- Que c'est gentil la nuit
- Good night
- C'est la hongroise !
Bonheur et printemps 1932
Good night
Optimisme 1932
Pardon Madame

Version filmée, TV, vidéo

Il existe trois versions filmées de cette pièce, en 1931, 1954 et 1982, toutes inédites en France

Cliquez pour voir l'extrait video

Version télévisée (1982), VO allemande non sous-titrée 01:25:19 1982

Enregistrements après 1945,
disques et radio, documents
Cliquez pour lire le document Sélection 33T
disque 33T 30cm TLP 91.011
1984

Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre
C'est la Hongroise / SPELL (Betty), BRINGO (chant)
POLYDOR 522820 (1934)
Chérie / LAMY (Adrien), PALMER (Lily) (chant)
POLYDOR 522824 (1934)
Do do do / LAMY (Adrien), SPELL (Betty) (chant)
POLYDOR 522824 (1934)
Good night / PIERREL (André) (chant)
POLYDOR 522821 (1934)
Honved band / SPELL (Betty), BRINGO (chant)
POLYDOR 522820 (1934)
Pardon, Madame / PIERREL (André) (chant)
POLYDOR 522821 (1934)
Que c'est gentil la nuit / LAMY (Adrien), PALMER (Lily) (chant)
POLYDOR 522824 (1934)
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
Bonne nuit / ASTAN (André) (orchestre)
STERNO 794 (1931)
Bonne nuit / LLOSAS (Juan) (orchestre)
TRIERGON 6078 (1931)
Bonne nuit / XXX (Orchestre anonyme) (orchestre)
POLYDOR 23727 (1931)
C'est ainsi que / ALEXANDER (Maurice) (orchestre musette)
COLUMBIA DF 1022 (1933)
C'est la Hongroise / ABRAHAM (Paul) (orchestre)
PARLOPHONE 80452 (1934)
C'est la Hongroise / METROPOLE (orchestre)
ODEON 166722 (1934)
acc. orch. dir. Paul Abraham

 / 
Do do do / ABRAHAM (Paul) (orchestre)
PARLOPHONE 80452 (1934) - Coll. Jacques Gana
VF du disque Parlophon allemand B 12352

 / 
Fantaisie (2 faces) / ABRAHAM (Paul) (orchestre)
PARLOPHONE 52900 (1932) - Coll. Jacques Gana
Good night / MAC DONALD (Jeanette) (chant)
GRAMOPHONE K 7126 (1934)
Chanté en anglais

 / 
Good night / ROUSSEAU (Edouard) (chant)
CRISTAL 5715 (1934) - Coll JPM
Good night / TAUBER (Richard) (chant)
ODEON 188098 (1934)
Chanté en allemand

 / 
Good night / ABRAHAM (Paul) (orchestre)
PARLOPHONE 80304 (1934) - Coll. Jacques Gana
VF du disque Parlophon allemand B 12244
Good night / CARRARA (Albert) (orchestre)
POLYDOR 522833 (1934)
Good night / Orchestre de danse Columbia (orchestre)
COLUMBIA DF 1398 (1934)
Good night / ROLANDO (orchestre)
EDISON BELL Win 5361 (1933)
Honved band / Orchestre de danse Columbia (orchestre)
COLUMBIA DF 1399 (1934)
Ja so ein Madel / ETTE (Bernard) (orchestre)
CRISTAL 5003 (1931)
Mansie / KINSMAN (Tommy) (orchestre)
STERNO 790 (1931)
Mansie / LALLY (A.) (orchestre)
DECCA F 2595 (1931)

 / 
Mausi / WEBER (Marek) (orchestre)
GRAMOPHONE K 7127 (1934) - Coll. Jacques Gana
VF du disque ELECTROLA EG 2020. Arrgt. par Nico Dostal.

 / 
Meine Mama / WEBER (Marek) (orchestre)
GRAMOPHONE K 7127 (1934) - Coll. Jacques Gana
VF du disque ELECTROLA EG 2020. Arrgt. par Nico Dostal.
Pardon, Madame / FERALDY (Germaine) (chant)
PATHE PA ?? (1934)
Pardon, Madame / MAC DONALD (Jeanette) (chant)
GRAMOPHONE K 7126 (1934)
Chanté en anglais

 / 
Pardon, Madame / ROUSSEAU (Edouard) (chant)
CRISTAL 5715 (1934) - Coll JPM
Pardon, Madame / TAUBER (Richard) (chant)
ODEON 188098 (1934)
Pardon, Madame / ABRAHAM (Paul) (orchestre)
PARLOPHONE 80304 (1934)
Pardon, Madame / ETTE (Bernard) (orchestre)
CRISTAL 5003 (1931)
Pardon, Madame / Orchestre de danse Columbia (orchestre)
COLUMBIA DF 1398 (1934)
Pardon, Madame / ROLANDO (orchestre)
EDISON BELL Win 5361 (1933)

 / 
Pardon, Madame / TOUBAS (Maurice) (orchestre)
EDISON BELL Elec F 3516 (1934) - Coll. David Poirot
Pardon, Madame / WALLIS (Eddy) (orchestre)
GLADIATOR 4008 (1934)
Pardon, Madame / ALEXANDER (Maurice) (orchestre musette)
COLUMBIA DF 1022 (1933)
Pardon, Madame / CARRARA (Albert) (orchestre musette)
POLYDOR 522833 (1934)
Que c'est gentil la nuit / METROPOLE (orchestre)
ODEON 166722 (1934)
acc. orch. dir. Paul Abraham
Que c'est gentil la nuit / Orchestre de danse Columbia (orchestre)
COLUMBIA DF 1399 (1934)

 / 
Sélection / WEBER (Marek) (orchestre)
GRAMOPHONE L 977 (1934) - Coll. Jacques Gana
VF du disque ELECTROLA EG 2000. Arrgt. par Nico Dostal.

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs