Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Mademoiselle Miss.

 

Illustration Gilbert René
Extr. de : Comoedia, 27.08.1922
 

 

 

BNF Gallica

 

Mademoiselle Miss

  opérette gaie en 3 actes et 5 tableaux
Texte MURIO (Paul) (Livret)
Musique BASTIN (Fernand)
Représentations
Création mondiale (VO) Bruxelles (Belgique) Alcazar   08/03/1919
Représentations à Paris jusqu'en 1944 21 jours
Ternes 25/08/1922 - 14/09/1922 21 Création
Distribution à la création
Mme FORCY (Maud) Nono
Mme VARLET (Andrée) Miss Nelly
Mme BAZIN (L.) Marguerite
Mme MYLIENNE Ginette
Mme GASTONY Solange
Mme BAUGÈRE Loulou
Mme AMOR (Suzy) Lucienne
Mme DORICKA 1e soubrette
Mme THÉRÉSA 2e soubrette
M. MURIO (Paul) François Vanderveecken
M. SEYLIS (Émile) Jean
M. SYLON Le Major
M. RIFFARD (L.) Lieutenant Vernet
M. MÉRAL Ramy
M. SAINT-JEAN Lormois
M. PERREAUX (A.) De Varnay
M. MARTIGNY (Maurice) Lieutenant Raymond

chorégraphie BRODESKY (Vassilly)

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Miss Nelly, jeune Anglaise que ses goûts pour la science médicale ont dirigée vers la pratique des soins aux malades, reçoit dans sa propriété de Nice des officiers coloniaux convalescents. L’un de ces jeunes militaires, le lieutenant Raymond, est amoureux de son hôtesse, mais naturellement timide, il n’ose avouer ses sentiments à la gentille insulaire, qui le paierait volontiers de retour. L'ordonnance
Jean est plus avancé que son chef ; la cuisinière Marguerite n’a plus rien à lui refuser. Ce brave Jean a pour ami un Belge, François Vanderveecken, engagé de la Légion étrangère, et frère de lait d’une aguichante demi-mondaine nommée Nono.

François présente le Belge et sa sœur au lieutenant Raymond, et notre amoureux reconnaît Nono, avec laquelle il eut une liaison fugace, deux ans auparavant. Tout d’abord, Nono cherche à le reconquérir ; mais elle devine bientôt que Raymond n’aime plus à présent que miss Nelly ; et comme elle est bonne fille, elle aidera le timide lieutenant à mener à bien, c est-à-dire au mariage, son aventure amoureuse.

Ce n’est pas chose aisée ; la petite Anglaise, qui s’est méprise sur la camaraderie de Raymond et de Nono, ne veut rien entendre -bien plus, dans son dépit, elle se fiance à l’excellent Belge Vanderveecken, tout surpris de cette passion subite. L’irascible amoureuse est finalement rassurée par Nono elle-même ; elle reprend sa parole au Belge pacifique, et consent à devenir la femme du lieutenant.

[Extrait de "Comoedia", 27 août 1922]

Critiques et articles de presse
Comoedia 27/08/1922 Critique par B.


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs