Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Course à l'amour. Air détaché : Ma prière... c'est toi

 

 

 

 

 

La Course à l'amour

  opérette fantaisie en 2 actes et 7 tableaux
Texte LLENAS (François) (Lyrics)
PARIN (Lucien) (Livret et Lyrics)
Musique LAFARGE (Guy)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 128 jours
Nouveautés 16/09/1942 - 21/01/1943 128 Création
Distribution à la création
M. GUÉTARY (Georges) Jean
Mme PIERRY (Marguerite) Mme Martin
M. DEMAS (Georges) Georges
Mme KERNEL (Francie) Line
Mme IRVIN (Marcelle) Mariette
Mme YOLA (Vona) Suzanne
Mme JAQUIER (Christiane) Colette
Mme BERNARD (Claudette) La soubrette
Mme PIERREUX (Jacqueline) Mado
Mme HUGO (Janine) Gilda
Mme DOUCET (Nette) Ginette
M. PALAU Antoine
M. LÉNARS (José) Le maire
M. CLEMENCEAU (Marius) Fernand / Le contrôleur
M. LAMARCA (Georges) Toto
M. DAVAN (Jean) Gaston
M. PORET (Lucien) Justin
M. HATO (Bernard) Un invité
M. SERJIUS Désiré Banal

décors BERTIN (Emile)
direction musicale CHOBILLON (Charles)
mise en scène CHAMPELL (Germain)

Cette pièce n'a aucun rapport avec la pièce homonyme composée en 1920 par Roger Guttinguer.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Jean Martin, libéré de son service dans la marine, quitte Toulon pour rejoindre sa mère à Paris. Il laisse au cœur de la jolie Line des regrets inavoués. Il emmène avec lui le sympathique Georges, son camarade de régiment.

Tous deux vont retrouver la famille Martin et celle de la charmante Suzanne, fiancée de Jean. Cette dernière famille se compose d’un père : Désiré Banal, le célèbre marchand de « tuyaux » des hippodromes parisiens et d’une jeune sœur, la pétulante Colette, arpète dans la grande maison de coulure où Suzanne est première.

Mme Martin est, le jour du retour de son fils, sur le champ de courses de Longchamp où sa baraque de dégustation de limonade voisine avec la chaise qui constitue le magasin de M. Banal, dont le bagoût étourdissant compose le fond sonore du décor sportif préféré des Parisiens.

C’est entre ces personnages - et quelques autres - que va s’engager cette « Course « l'Amour », tour à tour tendre et cocasse, ardente et... mystérieuse, palpitante toujours, au cours de laquelle, dans une ronde folle, les péripéties les plus amusantes vont bouleverser les situations : Madame Martin (Madame Citron) devenant, par exemple, châtelaine, tandis que le joyeux Monsieur Banal sera châtelain...

- Comment ?... Vous ne nous pardonneriez pas, en vous le dévoilant prématurément, de vous priver de ce plaisir de l’imprévu, qui s’ajoute à la gaîté irrésistible d’une compétition singulièrement originale... puisqu’elle ne comporte que des gagnants !

- Comment ?...

Vous l’apprendrez joyeusement ce soir !

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
Le Matin 19/09/1942 Critique.
Comoedia 26/09/1942 Critique par Pierre Leroi.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Beuscher, 1942

Ma prière c'est toi


Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre

 / 
Farandole / GUÉTARY (Georges) (chant)
PATHE PA 2096 (1942) - Coll. Jacques Gana
acc. orch. dir. Pierre Chagnon

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs