Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Pupille à Popos.

 

Illustration Julien Pavil (1897-1952)
Extr. de : Comoedia, 14.06.1923
 

 

 

BNF Gallica

La Pupille à Popos.

 

Illustration Julien Pavil (1897-1952)
Extr. de : Comoedia, 14.06.1923
 

 

 

BNF Gallica

 

La Pupille à Popos

  opérette en 3 actes
Texte BONOT (Jean) (Livret et Lyrics)
SEDRY (Livret et Lyrics)
Musique HUGUET (Rogelio)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944
Moulin Bleu 13/06/1923
Distribution à la création
Mme MARNY (Jane) Neere
Mme RAMONDOU (Kepha) Callipygette
Mme BASSET (L.) Sapho
M. BROCHARD (Jean) Eskampos
M. GERVAL (Charley) Daphnis
M. SAINT-LOUP Achille
Mme MURCY (Ginette)
Mme LECOMTE (Saphoy)
Mme TOUREL (Jane)
Mme CALLÉ (Charlotte)

piano x

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Eskampos, Popos pour les facilités du titre, est professeur de culture physique, il est en plus le tuteur d'une jeune fille nommée Neère.
Les auteurs insistent beaucoup pour nous faire connaître que cette enfant est vierge, dont acte. Le manager Eskampos a un poulain : le champion pédestre Daphnis. Il a aussi une idée fixe : marier sa pupille avec le vainqueur d'un quelconque marathon.

Tout serait pour le mieux puisque Daphnis et Neère s'aiment d'amour tendre si Achille, également coureur à pied, n'était le rival pédestre et amoureux de Daphnis. Comme cet Achille ne se sent pas les pieds légers et que, néanmoins, il veut absolument enlever la course et la nièce à Popos il a recours à de déloyaux artifices pour mettre son concurrent hors de combat. Il charge l'hétaïre Calypigette
de cette besogne. Celle-ci jure de s y employer de tout son corps moyennant honneste récompense. Préalablement mis en appétit par de trop copieuses libations, Daphnis succomberait si Eskampos, escorté de la vierge fidèle, ne survenait à point pour l'extraire des bras de l'ardente Calypigette. Le faiseur d'athlètes prend sa place et l'hétaïre par dessus le marché tandis que le coureur et la vierge s'enfuient vers la forêt voisine.

Cette nuit passée à la belle étoile devrait permettre une facile victoire a l'astucieux Achille si ce dernier n'avait la déplorable idée de choir durant la course, ce qui permettra à son concurrent de poursuivre légitimement les travaux mis en chantier avec l'ex-vierge.

[Extrait de "Comoedia", 14 juin 1923]

Critiques et articles de presse
Comoedia 14/06/1923 Critique par Paul Nivoix / A.
Le Figaro 18/06/1923 Critique par Maxime Girard.


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs