Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

 

Bouche en coeur

  opérette en 3 actes
Texte DARRIEUX (Jacques) (Livret)
LÉGLISE (Georges) (Livret)
NAZELLES (René) (Lyrics)
Musique SYLVIANO (René)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 51 jours
Etoile 14/11/1936 - 03/01/1937 51 Création
Distribution à la création
M. BURNIER (Robert) Gaston, dit "Bouche en coeur"
Mme FUSIER-GIR (Jeanne) Mme Robinson
Mme FOURNIER (Camille) Ginette, la dactylo
M. ASSELIN (Paul) Antony, le photographe
Mme ROGER (Janine) Cricri, la manucure
M. CARDI (Charles) Plumet, le manager
M. MEYER (Max) Lambert, le journaliste

chorégraphie CONTÉ (Carlos)
direction musicale ANDOLFI (Godfroy)

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Le héros a une profession imprévue : il est poseur. Poseur ? Eh oui ! C’est lui ce beau brun qui sur les cartes en couleurs sourit au-dessus des souhaits en distique ou de l’amoureux quatrain. Et même avant d’aller en effigie, séduire la promise du pioupiou, il a troublé l’âme de Mlle Ginette, la. dactylo de son patron, le photographe Antony.

Tout irait, en somme, assez bien si le prince de la pellicule, entrepreneur de cartes en gros, n’avait un journaliste pour ami. Or, au théâtre, dès que point un journaliste, soyez sûrs que c’est un ballot : de ceux-ci, Lambert est le roi. Chargé de retrouver un fameux boxeur disparu à la veille d’un match, il croit le reconnaître dans le poseur Gaston, et confie à tous sa trouvaille.

Or, la vie de Gaston, tout comme une autre, a son mystère : il fut garçon coiffeur et meurt de peur, qu’on ne le sache. Lorsque Antony Lambert, Ginette, sûrs d’avoir affaire au célèbre champion, veulent lui faire avouer son identité, il s’effare, et tour à tour, secret et réticent, fait naître l’énorme équivoque sur quoi repose toute la pièce. Une vaste combine s’organise : il faut à tout prix que le match ait lieu. Chacun rusant avec la vérité, l’équipe entière s’embarque pour l’Australie, entraînant un Gaston nauséeux et mystifié. Comment le champion du coup de fer deviendra-t-il celui du coup de poings, tombera son redoutable adversaire nègre pour choir dans les bras de Ginette ?

[Extrait de "Comoedia", 17 novembre 1936]

Critiques et articles de presse
Excelsior 17/11/1936 Critique par Emile Vuillermoz.
Comoedia 17/11/1936 Article.
(suite)
Paris Soir 20/11/1936 Critique par Georges Auric.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Salabert, 1937

Partition complète (101 p.)
Deux copains
Livret (121 p.)


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs