Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

 

Le Prince Bleuet

  Opérette en 3 actes
Texte VAYRES (Ch.) (Livret et Lyrics)
VERSE (A.) (Livret et Lyrics)
Musique BUISSON (Jules)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944
Nouveau Lyrique 24/10/1919
Distribution à la création
M. VERNIER (Henri) Anacharsis
Mme VERNIER (Odette)
Mme NARCEY

chorégraphie ERCI (Mme)

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Le Prince Bleuet a un nom qui lui convient. Cette opérette est une bleuette dont les auteurs voulurent faire une satire politique.
La scène se passe au royaume d Utopie et nous avons regretté parfois que cet Etat qui porte un nom de rêve ne nous transpor-tât pas dans l'idéal. L'Utopie est une contrée d'une pauvreté déconcertante et dont les su-jets sont très rares. L'opérette nécessite des décors, des ensembles et des chœurs, et M. Bernard aurait tort de s'obstiner à faire représenter une multitude par deux ou trois figurantes.
Quand le Prince Bleuet ordonna à ses fidèles sujets de s'emparer de l'antipathique Trombol, on se demande avec inquiétude :
« Ces deux ou quatre femmes, ce vieillard sénile et ces deux ou trois comparses constituent-ils donc toute l'armée du prince Bleuet ? »
On éprouve quelque pitié pour cette Majesté indécise, dont la puissance ne paraît pas solidement établie... La fabulation de l'opérette n'est point désagréable. L'action se passe en l'an 2.000 et cette anticipation m'a inquiété en raison de La dépopulation que laisse prévoir l'opérette. Le prince Bleuet est, comme M. Bernard, animé de bonnes intentions. Il fait le bonheur de son peuple, mais l'infâme et stupide Trombol, panarchiste endurci, veut renverser cet excellent souverain, Le rustaud va être servi par les événements et par la faiblesse du prince. Trombol est fiancé à la jeune Pervenche, fille de l'aubergiste Plafond. Ce brave hôtelier a un véritable culte pour Bleuet, ce en quoi il a bien raison. Bleuet, comme les princes des contes de Perrault, se déguise en manant et séduit Pervenche. Bleuet qui donnerait volontiers son royaume pour un amour sincère, en fait don à cette canaille de Trombol, qui accepte ce petit cadeau. L'imbécillité de ce Trombol va triompher royalement. Il aura le royaume, mais Bleuet aura Pervenche.

Ce Trombol, aussitôt roi, devient un fervent royaliste. Il renie ses anciens compagnons et se montre odieux. Un vent de fronde souffle bientôt et, cette fois, il gronde contre Trombol. La foule qui, je pense, ne se compose pas d'un nombre d'individus plus considérable que du temps de Bleuet, se fâche. Trombol chassé se réfugie dans l'auberge de Plafond, le jour même me du mariage du prince Bleuet et de Pervenche.

Vous devinez la suite. Ils sont heureux et je pense qu'ils auront beaucoup d'enfants. Bleuet est rappelé par ses partisans et Trombol
subira le plus épouvantable des châtiments. Il épousera la duchesse Hoka Rinci, qui est aussi ridicule que lui.

[Extrait de "Comoedia", 24 octobre 1919]

Critiques et articles de presse
Comoedia 24/10/1919 Critique par Max Viterbo / Trebla.


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs