Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Cinésonor. Sur les grands flots bleus, air détaché

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

Cinésonor.

 

Illustration Gaston et Lucien Manuel
Extr. de : Comoedia, 03.09.1930
 

 

 

BNF Gallica

 

Cinésonor

 
ou Court-circuit
  comédie musicale en 4 actes
Texte BAUGÉ (André) (Livret)
Musique PLANCHAR (Maurice)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 29 jours
Folies Wagram 31/08/1930 - 28/09/1930 29 Création
Distribution à la création
M. BAUGÉ (André) Jean Duval
M. BEAULIEU (Henri) Ritter
M. MONET (Jean) Rigobert
M. BARON fils (Louis) Maurice
Mme LESEVE (Lucienne) Andrée Duval
M. CASA (Robert) Lapipe
Mme CEBRON-NORBENS (Marily) La Star
Mme CARDOT (Solange) Zette
Mme TARIOL BAUGE (Anna) La Maman Duval

direction musicale BELLECOUR (Maurice)
mise en scène ANCELIN

Programme
1930 Ba-ta-clan (reprise (Court-circuit))
Coll. Jacques Gana
L'Histoire
Résumé de la pièce

× Court Circuit, mis en scène, fait vivre des personnages de fantaisie, d’une fantaisie toute moderne.
Le 1er acte, dont l’action se déroule dans un studio de prises de vues... et de sons, nous initie aux petits « trucs », à la préparation, à la « cuisine » de ce huitième art, si à la mode depuis peu.
Un jeune inventeur, Jean, amoureux d’une dactylo, Zette, est mis à la porte du studio par le metteur en scène Ritier, individu jaloux, hypocrite... et arriviste.
Une star qui « tournait », Marie Duhaut, semble regretter le départ de ce jeune inventeur électricien, un Parigot bien sympathique.
Acte II
Nous sommes chez Jean, dans une petite demeure modeste sur les bords de la Seine, à Sartrouville. Jean est navré et déplore, auprès de sa vieille maman, dans la gêne, d’avoir été congédié. Ce jour-là, il y a régates dans le bassin d’Herblay. Un accident de course se produit et Jean sauve une femme sur le point de se noyer. Marie Duhaut, car c’est elle la rescapée, se sèche dans les vêtements prêtés avec obligeance par Mme Duval et contracte une dette de reconnaissance : elle contribuera à la réussite de Jean Duval.
Acte III
Jean réintègre son poste au studio : il y fait piètre figure, quel mauvais caractère il a !
Pourtant l’idée lui vient de chanter lui aussi. L’essai est un succès. Tout le monde crie à la révélation, et Zette, la dactylo, n’est pas la dernière à manifester son enthousiasme.
C’est même un mariage entre Jean et Zette pour le lendemain.
Acte IV
Quinze ans après. Le nouveau ministre du Cinéma-Sonore Jean Duval se prépare à fêter son quinzième anniversaire de mariage.
Dans l’allégresse générale il apprend que Zette, qu’il aime éperdument, le trompe avec Ritier... devenu son secrétaire.
Ce qu’il advient ? mieux vaut ne pas vous le dévoiler prématurément.
L’affection d’un petit enfant permet parfois d’oublier bien des chagrins.
Elle permet aussi de constater que le juste retour des choses d’ici bas n’est pas un vain mot.

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
Comoedia 30/08/1930 Avant-première.
Paris Soir 31/08/1930 Avant-première.
Comoedia 03/09/1930 Photo.
Comoedia 03/09/1930 Article.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Salabert, 1930

Ah ! Hollywood ! Hollywood !
Je te revois petit
Offrande d'amour
Sur les grands flots bleus
Tout ça sans savoir pourquoi


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs