Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Le Coeur y est. Raoul Praxy

 

Illustration Henri Manuel
Extr. de : Comoedia, 21.07.1926
 

 

 

BNF Gallica

 

Le Coeur y est

  comédie musicale en 3 actes et 4 tableaux
Texte PRAXY (Raoul) (Livret)
BERNSTEIN (Roger) (Lyrics)
VIMONT (Fernand) (Lyrics)
Musique PARÈS (Philippe)
VAN PARYS (Georges)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 38 jours
Athénée 21/05/1930 - 20/06/1930 31 Création
Ternes 03/04/1931 - 09/04/1931 7
Distribution à la création
M. LAVERNE (Henry) Jules, Le Portier
M. DEVALDE (Jean) Henry
M. DONNIO (René) Teddy
Mme DAVIA Simone Guéneau
Mme DERMINY (Marthe) Mme Guéneau
Mme RYSOR (Renée) Yahne Lambert
Mme CORTY (Germaine) Jane
Mme MANOU (M.) Line
Mme JARIEL (Yvette) Meg
Mme VERD'HURT (M.) Ginette

direction musicale CHAGNON (Pierre)
mise en scène ROZENBERG (Lucien)

Adaptation musicale de "Dollars", pièce parlée de Raoul Praxy seul. La version musicale avait déjà été annoncée dans Comoedia le 13 octobre 1927.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Acte I
Simone Guéneau, en vacances à Deauville, n'envisage pas de se marier, au grand désespoir de sa mère. Jules, le portier de l'hôtel, est amoureux de Yahne Lambert et joint ses hommages à ceux des nombreux amants de la jeune fille. Simone et Yahne, amies d'enfance, se retrouvent et évoquent les années de pension et leurs premières expériences de jeunes femmes. Elles sont devenues bien différentes.
Simone se méfie des hommes intrigants et volages ; Yahne a de nombreux flirts, notamment avec ses filleuls de guerre auxquels elle ne se contente pas d'écrire ; elle a promis notamment de se donner à un jeune américain lorsqu'il viendra en France. Pour l'heure elle se demande comment recevoir un oncle qu'elle ne connaît pas (lui aussi venu d'Amérique) et qui a promis d'assurer son avenir ; il pourrait revenir sur de telles dispositions s'il constatait que sa nièce n'a rien de la jeune fille sage qu'il imagine. Pour tirer d'embarras son amie, Simone accepte de passer pour elle pendant le séjour de l'oncle. Le portier Jules, pourvu d'une philosophie accommodante, entre dans le stratagème. Le premier à se présenter est le correspondant américain de Yahne, Teddy, que tout le monde prend pour Henry, l'oncle attendu.
Ses façons directes heurtent Simone qui refuse vivement de jouer plus longtemps le jeu auquel elle s'est pourtant engagée.

Acte II
Simone, dépitée, s'est retirée dans sa chambre. Le portier Jules y pénètre pour servir un souper de deux couverts commandé par Teddy qui ne comprend toujours pas la réaction effarouchée de celle qu'il prend pour sa correspondante émancipée. Le jeune américain qui ne tarde pas à venir se montre entreprenant au point que Simone appelle à l'aide le premier venu. Elle introduit ainsi chez elle Henry, l'oncle attendu de Yahne, qui connaît bien Teddy. Henry cherche d'abord à jouer les conciliateurs, mais à la suite d'une entrée intempestive de la mère de Simone, il se retrouve malgré lui enfermé avec cette dernière pour la nuit. Simone n'est pas insensible au charme de l'oncle de son amie, mais Henry passe chastement la nuit assis dans un fauteuil.
Au réveil Teddy, furieux, vient reprocher à Henry d'avoir pris sa place. Il montre à son ami les lettres de celle qui n'y mettait pas les formes et qui accusent la mauvaise vie de Yahne. Henry est alors édifié sur la conduite de sa nièce et la déshérite. Simone n'a pas le temps de le détromper, a]ors que Mme Guéneau, qui ne se connaît pas de frère vivant en Amérique, est plongée dans la plus grande perplexité.

Acte III
Jules continue à confondre Teddy et Henry pris respectivement pour l'oncle et l'ami ; Simone a fait retarder le départ en train du second. Yahne apprend avec stupéfaction du portier que Simone n'est pas la jeune fille qu'elle croyait ; elle accepte par dépit d'épouser Henry, qu'elle prend pour le flirt de Simone et dont elle ignore la véritable identité. Les malentendus prennent fin lorsque Yahne apprend de Teddy qu'il n'est pas son oncle, mais son filleul de paix, et Simone de Henry qu'il est un oncle heureux de n'avoir pas eu affaire à sa nièce la nuit précédente. Henry demande la jeune fille en mariage. Jules reste seul et en rend responsable l'attrait des dollars.

Critiques et articles de presse
Comoedia 21/07/1926 Création de la pièce originale, "Dollars". Article par Max Frantel / Albert du Meylin.
Paris Soir 17/05/1930 Avant-première par MB.
Le Figaro 20/05/1930 Annonce par Maxime Girard.
Comoedia 20/05/1930 Avant-première.
Le Matin 22/05/1930 Critique par Jean Prudhomme.
Comoedia 22/05/1930 Critique.
Paris Soir 22/05/1930 Répétition générale par Paul Reboux.
Le Journal 27/05/1930 Critique par Georges Le Cardonnel.
Excelsior 27/05/1930 Critique par Intérim.
Le Ménestrel 30/05/1930 Critique par Marcel Belvianes.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Salabert, 1931

Partition complète (111 p) 1930
Recueil réunissant :
- On n's'embrasse pas
- En deux temps trois mouvements
- Si tous les bonheurs que l'on rêve
- Le Prince charmant
- Y en a plus
1930

Version filmée, TV, vidéo

La pièce originale, "Dollars", a également été adaptée au cinéma, sous le titre "Jeunes filles à marier" en 1935 (ce fut le premier film français en couleurs, procédé Francita), mais ce n'était pas une adaptation de la version musicale.


Enregistrements après 1945,
disques et radio, documents
Diffusions radio RDF/RTF/ORTF
15/09/1963
Avec : Dachary (Lina), Brédy (Rosine), Benoît (J.Christophe), Doniat (Aimé)
03/01/1965
Avec : Dachary (Lina), Doniat (Aimé) - Dir. Cariven (Marcel)
31/12/1967
Avec : Dachary (Lina), Stiot (Monique), Jaro (Emmanuelle), Destain (Robert), Doniat (Aimé), Peyron (Joseph) - Dir. Doussard (Jean)
Cliquez pour lire le document Enregistrement intégral ORTF
ORTF Radio Lyrique, 6 juillet 1973
1973
Cliquez pour lire le document Enregistrement intégral ORTF
ORTF Radio Lyrique, 31 décembre 1967
1967

Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre

 / 
Allo Allo / LAVERNE (Henry) (chant)
(1930) - Coll. Jacques Gana

 / 
On ne s'embrasse pas / LAVERNE (Henry) (chant)
(1930) - Coll. Jacques Gana
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
En deux temps trois mouvements / DAVIA (chant)
COLUMBIA DF 124 (1930)
acc. orch. dir. Pierre Chagnon
Le Prince charmant / DAVIA (chant)
COLUMBIA DF 124 (1930)
acc. orch. dir. Pierre Chagnon
On ne s'embrasse pas / MILTON (Georges) (chant)
COLUMBIA DF 81 (1930)
acc. orch. dir. Pierre Chagnon
Y en a plus / MILTON (Georges) (chant)
COLUMBIA DF 81 (1930)
acc. orch. dir. Pierre Chagnon

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs