Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Le Comte de Boccace. Encart publicitaire

 

Extr. de : Excelsior, 22.01.1930
 

 

 

BNF Gallica

Le Comte de Boccace. Encart publicitaire

 

Extr. de : Paris-Soir, 23.01.1930
 

 

 

BNF Gallica

 

Le Comte de Boccace

  opérette en 2 actes et 4 tableaux
Texte RIP (Livret)
DIEUDONNÉ (Robert) (Livret)
Musique CHANTRIER (Albert)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 69 jours
Mayol 21/01/1930 - 30/03/1930 69 Création
Distribution à la création
Mme VIX (Geneviève) Léonore
Mme DOR (Christiane) Bombilla
Mme RACKSON (Jenny) Ysabel
M. GEORGÉ (Ernest) Gigoletto, comte de Boccace
M. ROGNONI Anatole Guilledou
M. PIERADE (Pierre) Landry
M. RITZ (Georges) Fridolin
Mme DENIXO (Germaine) Magdalena
M. ENARD (René) Le Capitaine

chorégraphie STAATS (A. Léo)
costumes ZANEL (Gaston)
costumes (maquettes) CARRÉ (Jenny)
décors DESHAYS (Raymond)
décors ARNAUD
direction musicale NAST (Paul)
mise en scène GEORGÉ

Programme
1930 Mayol
Coll. Jacques Gana

Cette pièce est une nouvelle version de "Gigoletto" des mêmes auteurs (la Cigale, 31 janvier 1920)

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Le comte de Guilledou part guerroyer en Italie. Il laisse Léonore. sa femme, après lui avoir fait les plus sages recommandations. En Italie, il se rencontre avec le comte de Boccace. dit Gigoletto. Guilledou vante, sa femme et sa vertu. Le comte de Boccace prétend que la fidélité de toutes les femmes est fragile. Des paris s'engagent. Boccace vient en France. Là, il essaiera de vaincre Léonore. Sous un déguisement, Guilledou arrive à l’improviste. Léonore et Boccace le reconnaissent, mais feignent de se méprendre. Qui l’emportera ?

[Extrait du "Matin", 23 janvier 1930]

Critiques et articles de presse
Comoedia 22/01/1930 Article.
Excelsior 22/01/1930 Critique par Emile Vuillermoz.
Le Matin 23/01/1930 Critique par Fred Orthys.
Paris Soir 27/01/1930 Critique par Pierre Varenne.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Salabert, 1930

Anatole
C'est tout petit
Je suis née en Andalousie
Mais la nuit
Quand une femme nous a fait tout ça
Tu prendras mes lèvres doucement


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs