Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Dame du pesage. Partition complète (19 x 28 cm)

 

Illustration Clérice frères
 

 

 

Coll. Jacques Gana

La Dame du pesage. Air détaché : Vieux garçon

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

La Dame du pesage.

 

Illustration Henri Manuel
Extr. de : Comoedia, 25.05.1924
 

 

 

BNF Gallica

La Dame du pesage.

 

Illustration Henri Manuel
Extr. de : Comoedia, 25.05.1924
 

 

 

BNF Gallica

La Dame du pesage. Affiche

 

Illustration Clérice frères
 

 

 

Internet

 

La Dame du pesage

  opérette en 3 actes
Texte LEROY (André) (Lyrics français)
Musique HIRCHMANN (Henri)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 53 jours
Michel 24/05/1924 - 15/07/1924 53 Création
Distribution à la création
M. BOUCOT (Louis) La Feuilletière
M. GIRIER Lamaraisse
M. CLOT Le Photographe
Mme MOUSSY (Marguerite) Lucette
Mme CHARLEY (Germaine) Suzanne
Mme BERNARD La Femme de Chambre

L'Histoire
Résumé de la pièce

× M. Lamairesse, riche industriel cinquantenaire, a amené à Deauville, tandis que sa femme soigne une parente, sa maîtresse, Lucette. Celle-ci, en l’attendant au pesage, rencontre le baron de la Feuilletière, qui l'a connue, en tout bien tout honneur, quand elle était dactylo. Surviennent, d'abord, M, Lamairesse, un peu ombrageux de la présence du baron, puis Mme Lamairesse, qui n’a point voulu manquer le Grand Prix.

Présentations obligatoires. Lucette passera pour la femme légitime du baron, aux yeux de l’épouse qui les invite illico à dîner dans sa villa, à quelque distance de Deauville. Un orage éclatant, le faux couple sera retenu à coucher, et dans la même chambre, par la maîtresse de maison, au grand dam du mari de plus en plus inquiet sur son sort d’amant. Il arrive ce que vous supposez, et aussi que Mme Lamairesse surprend son époux aux pieds de Lucette. L'astucieux baron fera croire à l’offensée que c'est là une comédie, une répétition pour apprendre à faire, au profit d’elle-même, des déclarations enflammées. Elle le croira, et le rideau baissera.

[Extrait de "La Presse", 26 mai 1924]

Critiques et articles de presse
Larousse mensuel 01/05/1924 Critique.
Comoedia 22/05/1924 Avant-première par Robert de Thiac.
Comoedia 25/05/1924 Critique par Raymond Charpentier / Armory / Albert de Meylin.
(suite)
Le Figaro 26/05/1924 Critique par Maxime Girard.
La Presse 26/05/1924 Article par Jane Catulle-Mendès.
Le Gaulois 27/05/1924 Critique par Louis Schneider.
Comoedia 01/06/1924 Extrait du livret par André Leroy.
Comoedia illustré 15/06/1924 Critique.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Choudens, 1924

Partition complète (189 p)
Le cinéma, je n'rêve qu'à ça
Pour être dactylo
Comme ça
Vieux garçon
J'n'ai rien à cacher
La Normandie est un pays exquis
Tu m'tromp' Emile
L'Amour passe

Enregistrements originaux ECMF

Cliquez pour lire le document

Enregistrement intégral d'après la partition
complète chant-piano originale (Enrgt. 2005)


Enregistrements après 1945,
disques et radio, documents
Diffusions radio RDF/RTF/ORTF
11/02/1956
Avec : Duval (Denise), Giraudeau (Jean) - Dir. Bervily (Edouard)

Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre
J'n'ai rien à cacher / BOUCOT (Louis) (chant)
PATHE Sap 2097 (1924)
Vieux garçon / BOUCOT (Louis) (chant)
PATHE Sap 2097 (1924)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs