Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
 

Les Théâtres parisiens

Renaissance

20, boulevard Saint Martin (19 rue de Bondy) (10e ardt.)

Tél. Nord 3703 (1918-1932)
Nord 3759 (1933)
Botzaris 4550 (1934)
Botzaris 8380 (1935-1937)
Botzaris 1850 (1943-1944)

Métro St Martin

1200 places



Vue du théâtre (ou de son emplacement) actuel.

Placer le théâtre sur le plan de Paris

Théâtre de la Renaissance (ca. 1909)

 

 

 

 

Coll. Andreas Praefcke

Théâtre de la Renaissance (ca. 1900)

 

 

 

 

Coll. Andreas Praefcke

Le Théâtre de la Renaissance aujourd'hui

 

 

 

 

Théâtre de la Renaissance : Programme (1901)

 

Illustration Georges Auriol
 

 

 

Le Théâtre de la Renaissance

 

 

 

 

Le Théâtre de la Renaissance

 

 

 

 

Répertoire
   
203 j.
Le Secret de Polichinelle 12/07/1922 - 03/08/1922 23 Création
Quand on est trois 27/04/1926 - 30/06/1926 65
Lelhambra Clown amoureux 19/04/1932 - 17/05/1932 29
Ça va, j'ai compris 16/06/1936 - 23/06/1936 8 Création
Les Orgies de Casanova 14/10/1940 - 30/12/1940 78

 

 

Construit à l'initiative de Victor Hugo, le théâtre mêle à ses débuts le drame romantique (il est inauguré en 1838 avec la création de Ruy Blas) et le drame musical (Donizetti et d'autres). Il est fermé après faillite en 1867. Détruit en 1870 par un incendie lors de la Commune de Paris en même temps que son voisin le théâtre de la Porte Saint Martin, ils sont reconstruits en 1873 sous leur forme actuelle.

Après des débuts hésitants, la Renaissance trouve sa voie dans l'opérette dès 1874, avec les grandes oeuvres de Charles Lecoq, puis connaît des destins divers sous des directions changeantes (dont Sarah Bernhardt, Firmin Gémier, Lucien Guitry, Cora Laparcerie...).

La seule comédie musicale créée à la Renaissance dans l'entre-deux-guerres est passée tout à fait inaperçue, même si ses auteurs n'étaient pas tout à fait des inconnus (Marcel Learsi fut le compositeur à la même époque de la chanson de Maurice Chevalier "Donnez-moi la main, mam'zelle").

Après la guerre, la Renaissance connaîtra encore des destins changeants, du théâtre classique au boulevard en passant par l'expérimental (Sartre, Albee...) voire même musicalement éclectiques (de Francis Lopez à Gian-Carlo Menotti !)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs