Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
     

Les Editeurs

A. Bosc
Almey
Andrieu Frères
Arlequin
Bertal Maubon
Beuscher
Bousquet
Campbell-Connelly
Chappell
Charles Brull
Choudens
Choumine
Coda
Codini, Galifer, Julsam
Compagnie française d'édition
Continental
Costallat / L. de Lacour
Delormel
Edition Universelle
Editions de Paris
Editions musicales franco-américaines
Enoch
Evette et Schaeffer
Feldman
Francis Day
Georges Ondet
H. Bresles (en dépôt chez Margueritat)
Henri Goublier
Herpin
Heugel
Imprimerie française de musique
Joubert
Jouvilly
Kam
L. Urgel (en dépôt chez Max Eschig)
La Parisienne-G. Lorette
Labbé
Lyjo
Magali
Maillochon
Maison des Arts
Malony-Radio
Marc Muva
Margis
Maurice Senart
Max Eschig
Menant-Quéro
Micro
Montmartre Edition
Octave Crémieux
Office musical (dépôt)
Paris-Broadway
Pêle-Mêle
Philippe Parès
Philippo
Pierre Noël
R. Deiss
R. Guttinger
Ray Ventura
Ricordi
Rodolphe Hermann
Royalty
Salabert
Sam Fox
SEMFA (Société des éditions musicales franco américaines)
SGTE (Société Générale Théâtrale et d'Editions)
Smyth
Sylva
Telly-Halet
Ver Luisant - Codini - Julsam
Victoria

Nous n'avons pas trouvé trace d'édition pour environ 130 pièces.

Les 410 pièces éditées l'ont été par 68 éditeurs, mais ce chiffre est trompeur, car en fait il n'y a eu qu'un seul éditeur important dans le domaine (qui était d'ailleurs également le plus important éditeur de chansons et de musique de films entre 1918 et 1933 environ) : Francis Salabert.

Non seulement il a édité environ 40% des partitions recensées mais en outre il n'a pratiquement manqué aucun succès, au moins jusqu'en 1932.

Les seuls "challengers" ont été, au cours des années 20, les éditions Max Eschig, spécialisées à 50% dans les titres d'origine germanique (LEHAR, STOLZ, STRAUS...) puis au cours des années 30 le groupe Royalty- Joubert-Chappell et dans une moindre mesure Choudens (avec surtout un gros succès : Toi c'est moi, de Moises SIMONS) et Labbé (avec surtout les oeuvres de Victor ALIX).

Après la guerre, le seul éditeur important à poursuivre son activité dans le domaine sera Royalty. Choudens produira quelques oeuvres de Guy LAFARGE et de Pascal BASTIA. Francis Salabert, pour sa part n'éditera guère plus qu'une dizaine de titres, dont, il est vrai, le plus gros succès de l'immédiat après-guerre : La Belle de Cadix de Francis LOPEZ en 1945.

Les 2322 partitions recensées dans cette base de données se répartissent en :

partitions complètes 241
Recueils sélections 60
Airs séparés 1909
Airs séparés dans recueils de danse 112

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs