Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    

Chronologie

1933

Pauline 06/01
Le Garçon de chez Prunier 20/01 28 j.
Oh ! Papa !... 02/02 248 j.
Honolulu 08/02
La Croisière enchantée 18/02
Petite marquise 22/02
Katinka 23/02 116 j.
L' Oiseau de passage 25/02
Dix-neuf ans 28/03 249 j.
Madame Chiffon, marchande de frivolités 03/04 1 j.
À la belle bergère 08/04 16 j.
Les Bootleggers 29/04 33 j.
Nuit d'Argentine 18/05
Sa majesté Rakoko 13/07 31 j.
O mon bel inconnu 05/10 92 j.
Deux sous de fleurs 06/10 79 j.
Au pays des femmes nues 07/10 125 j.
La Dubarry 21/10 58 j.
Rose de France 28/10 361 j.
Fleur d'Hawaï 30/10 70 j.
La Madone du promenoir 04/11 152 j.
Robert Macaire 18/11
Loulou et ses boys 07/12 72 j.
Yette 08/12 7 j.
Florestan 1er, prince de Monaco 09/12 86 j.
Victoria et son hussard 16/12 37 j.
Trois de la marine 19/12 203 j.
Valses de Vienne 21/12 642 j.
Sacha 23/12

1933. Le plus gros succès de l'année est incontestablement Oh ! Papa ! de Maurice YVAIN. On note aussi le retour de Henri CHRISTINÉ à la scène avec La Madone du promenoir où il s'efforce de moderniser un peu son style. On note aussi un succès certain de Reynaldo HAHN avec O mon bel inconnu et de Vincent SCOTTO avec Trois de la marine.
Mais la nouveauté principale de l'année, c'est l'irruption dans la comédie musicale de nouveaux auteurs de chansons qui vont donner naissance à tout une génération d'auteurs-compositeurs, dont le premier sera Charles TRENET. On représente en 1933 trois pièces dans ce genre : un succès incontestable, Dix-neuf ans, de Pascal BASTIA (pour la première fois sous son vrai nom), un demi-succès, Loulou et ses boys de Michel EMER, et un échec, A la belle bergère, de MIREILLE. Au cours des années suivantes, le genre ne perdurera pas sur scène : il est plus adapté aux jeunes amateurs de chansons et de disques qu'au public plus âgé des théâtres.
Enfin, signalons pour l'anecdote deux demi-échecs, malgré le bruit fait autour d'eux : Katinka de Louis LAJTAI en février et surtout Deux sous de fleurs de Ralph BENATZKY en octobre. Ces deux oeuvres ont été financées à grands frais par Alexandre STAVISKY, qui se "suicidera" à la fin de l'année, interrompant les représentations de la seconde.

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs