Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Pouponnière. Air détaché : L'Amour (27 x 35 cm)

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

La Pouponnière. Air détaché : Avoir celui qu'on aime (27 x 35 cm)

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

La Pouponnière. Affiche du film

 

 

 

 

La Pouponnière. Affiche

 

Illustration Raymond Erny
Extr. de : Programme original de "La Pouponnière" (1932)
 

 

 

Coll. Jacques Gana

La Pouponnière. Air détaché : Je n'savais pas qu'c'était ça

 

 

 

 

Coll. "Images musicales"

La Pouponnière. Françoise Rosay

 

Extr. de : Le Petit Journal, 19.03.1932
 

 

 

BNF Gallica

La Pouponnière. Carette, Françoise Rosay, Koval

 

Illustration Pierre Payen
Extr. de : Ric et Rac, 23.04.1932
 

 

 

BNF Gallica

La Pouponnière. Encart publicitaire (version filmée, 1933)

 

Extr. de : Le Matin, 02.02.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Pouponnière. (version filmée, 1933) Germaine Roger, Koval

 

Extr. de : Comoedia, 26.01.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Pouponnière. (version filmée, 1933). Robert Arnoux et Germaine Roger

 

Extr. de : Comoedia, 03.02.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Pouponnière. (version filmée, 1933) Moussia et René Koval

 

Extr. de : Comoedia, 06.02.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Pouponnière. (version filmée, 1933) Louis Blanche et Germaine Roger

 

Extr. de : Comoedia, 10.02.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Pouponnière. (version filmée, 1933) Koval et Louis Blanche

 

Extr. de : Comoedia, 16.02.1933
 

 

 

BNF Gallica

La Pouponnière. (version filmée, 1934)

 

Extr. de : Chantecler, 12.05.1934
 

 

 

BNF Gallica

La Pouponnière. (version filmée, 1934)

 

Extr. de : Chantecler, 12.05.1934
 

 

 

BNF Gallica

 

La Pouponnière

  opérette en 3 actes
Texte PUJOL (René) (Livret)
POTHIER (Charles-Louis) (Livret)
WILLEMETZ (Albert) (Lyrics)
Musique OBERFELD (Casimir)
VERDUN (Henry)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 92 jours
Bouffes Parisiens 16/03/1932 - 15/06/1932 92 Création
Distribution à la création
M. KOVAL (René) Master Brown
M. SERGY (José) Jean Moreaux
M. CARETTE (Julien) Poilras
M. BLANCHE (Louis) Maximin Rocher
M. D'ARY BRISSAC M. de la Noy
Mme ROSAY (Françoise) Adélaide de la Noy
Mme FRANCELL (Jacqueline) Christiane de la Noy
Mme DAVIA Irma
Mme LEMONNIER (Meg) Titou
Mme PARIS (Regina) Rosalie, l'infirmière chef
M. MARSAC Le Sous-secrétaire

chorégraphie QUINAULT (Robert)
costumes WELDY (Max)
costumes (maquettes) HUNEBELLE (Mireille)
décors BERTIN (Emile)
direction musicale CARIVEN (Marcel)
mise en scène BLANCHE (Louis)

Programme
1932 Bouffes Parisiens
Coll. Jacques Gana

La signature d'Albert Willemetz n'apparaît pas sur la partition. Source : archives Willemetz.
Les deux airs publiés en 1933 ont été ajoutés pour la version filmée.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Adélaïde de la Noy est une femme active et autoritaire, a laquelle il est difficile de résister. Avec les dollars d un ancien ami d'Amérique, elle a fondé la Pouponnière Brown, à l'usage exclusif des filles-mères. Cette bonne œuvre commémore d'ailleurs une faute de jeunesse de Mme de la Noy, mais la Philanthropie n'a t-elle pas des raisons que la raison ne doit pas connaître ?
Au moment où commence la pièce, la Pouponnière est en fête. M. Brown, le bienfaiteur, arrive en effet des Etat-Unis et le Ministre de la Santé doit bientôt visiter l'établissement et épingler sur la poitrine de la Présidente une croix bien gagnée.
Tout se déroulerait de la façon la plus paisible si 1'amour ne jouait pas un de ces tours dont il est coutumier. Christiane, la fille unique de Mme de la Noy, nourrit de tendres sentiments à l'égard de l'interne de
la Pouponnière, Jean Moreaux, qui a plus d'ambition que d'argent.
Or les deux jeunes gens apprennent avec une égale consternation que le seul prétendant agréé par Mme de la Noy est un certain Maximin Rocher, car il possède à ses yeux les deux qualités succeptibles d'assurer le bonheur d'une femme: une solide fortune et une absence totale de caractère.
Comment les amoureux vont-ils lutter contre la volonté de la mère ?
— J'ai une idée !... dit Christiane à l'interne désolé. Puisque maman défend avec acharnement les filles-mères et proclame que leur faute, loin de les diminuer, les honore, laissez-moi lui révéler que je vais avoir un enfant.
— Mais ce n'est pas vrai ! s'exclame Moreaux.
— Non, bien sûr. Il suffit que maman le croie. Elle me félicitera comme elle a félicité tout à l'heure Irma qui en est à son sixième poupon, et elle nous mariera.
Sur ce, avec l'aplomb de l'ingénuité, Christiane confesse hardiment à sa mère sa prétendue faute.
Mais cet aveu n'a pas les résultats qu'elle espère. Si Mme de la Noy passe, en effet, sa vie à excuser et protéger les filles-mères, il n'en va pas de même lors-qu il s agit de la maternité de sa propre fille.
Pour éviter le scandale, elle éloigne l'interne en le faisant nommer a l'Hospice des Sourds-muets et elle nate le mariage de Christiane avec Maximin Rocher, en omettant, bien entendu, d'apprendre à ce dernier qu'il risque d'être père dans un délai un peu trop rapproché. Ce faisant, elle s'imagine travailler au bonheur de son enfant !
Anéantie, désemparée, incapable de s'insurger, Christiane se voit donc obligée d'épouser celui qu'elle déteste et qui, d'ailleurs, ne l'aime que d'une manière assez vague et protocolaire.
Sa nuit de noce s'annonce dans un bien triste jour. Quand l'heure fatale va sonner, Christiane a cependant un dernier sursaut d'énergie. Ce qui a lamentablement raté avec sa mère réussira sans doute mieux avec Maximin.
— Je vais avoir un enfant ! lui crie-t-elle. Et elle estime nécessaire d'ajouter :
— Cet enfant n'est pas de vous !..
Mais elle obtient avec son trop faible mari le même résultat qu'avec la trop autoritaire Mme de la Noy. Maximin pardonnera. Donc, chaque fois que Christiane avoue sa prétendue faute, elle est victime de son propre mensonge, parce qu'elle n'a pas fait la part des conventions mondaines.
Il n'y a plus qu'une solution pour elle : se faire enlever par Moreaux. Elle y parvient avec l'habileté des naïves.
Mais elle se trompe encore en croyant créer par ce scandale l'irréparable. Sa mère, son père, son mari, son parrain Brown n'ont plus qu'un dessein: la rattraper pour sauver l'honneur, c'est-à-dire les apparences.
Ils la rattraperont, en effet, toujours aussi innocente et de plus en plus déconcertée. Et tout s'achèverait très bien pour le monde et très mal pour elle si Brown...
Mais n'anticipons pas sur le troisième acte, qui prouve, une fois de plus, que l'amour finit toujours par triompher dans le théâtre gai. Seuls, les pessimistes continueront à penser qu'il n'en est pas de même dans la vie courante.

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
Comoedia 15/03/1932 Avant-première.
Comoedia 16/03/1932 Article.
L'Intransigeant 17/03/1932 Critique par Gustave Bret.
Comoedia 17/03/1932 Article.
Comoedia 17/03/1932 Article.
Le Matin 18/03/1932 Critique par Jean Prudhomme.
Le Petit Journal 19/03/1932 Critique par Pierre Veber.
La Semaine de Paris 24/03/1932 Critique par AF.
Le Ménestrel 25/03/1932 Critique par Paul Bertrand.
Ric et Rac 23/04/1932 Avec un court extrait de la pièce. Critique par Jean Barreyre.
Larousse mensuel 01/05/1932 Critique.
Comoedia 30/06/1932 Version filmée (1933). Aux studios Paramount : les derniers tours de manivelle de "La Pouponnière". Article.
Comoedia 26/01/1933 Version filmée (1933). Photo.
Comoedia 26/01/1933 Version filmée (1933). [Le titre et la légende ont été par erreur intervertis avec l'autre image de la page]. Photo.
Comoedia 28/01/1933 Version filmée (1933). Article.
Le Matin 02/02/1933 Version filmée (1933). Encart publicitaire.
Comoedia 03/02/1933 Version filmée (1933). Photo.
Comoedia 06/02/1933 Version filmée (1933). Article.
Comoedia 10/02/1933 Version filmée (1933). Photo.
Comoedia 11/02/1933 Version filmée (1933). Jean Boyer a fait jouer Napoléon et Joséphine dans "La Pouponnière". Article.
Comoedia 16/02/1933 Version filmée (1933). Photo.
Chantecler 12/05/1934 Version filmée (1933). Article.
Partitions imprimées chant-piano

Editeur : Salabert, 1932

Partition complète (141 p)
L'Amour
Avoir celui qu'on aime
Je n'savais pas qu'c'était ça
On n'peut pas faire ça chez nous
Berceuse 1933
Les Enfants, c'est pas si bête qu'on croit 1933

Enregistrements originaux ECMF


 / 
Avoir celui qu'on aime
Partition de référence : Air détaché chant et piano
2005


 / 
L'Amour
Partition de référence : Air détaché chant et piano
2005

Version filmée, TV, vidéo

Version filmée (1932) 1933
(Sortie le 4 février 1933).

Avec :
Germaine Roger (Christiane Delannoy), Robert Arnoux (Jean Moreau), Françoise Rosay (Mme Delannoy), René Koval (Max Brown), Moussia (Titou), Louis Blanche (Maxime Rocher), Albert Duvaleix (M. Delannoy), Jean Bara (un petit garçon), Julien Carette (le domestique), Micheline Masson (une petite fille), Davia (la bonne), Jean Marsac, Alice Darly, Geneviève Dorlane.

Réalisation Jean Boyer.
Scénario adapté par Albert Willemetz.

Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre
Amour / DAVIA (chant)
ODEON 250195 (1932)

 / 
Avoir celui qu'on aime / DAVIA (chant)
ODEON 250194 (1932) - Coll. Jacques Gana
Avoir celui qu'on aime / FRANCELL (Jacqueline) (chant)
SALABERT 3085 (1932)

 / 
Je n'savais pas / DAVIA (chant)
ODEON 250194 (1932) - Coll. Jacques Gana
acc. orch. dir. A. Valsien
Je n'savais pas / FRANCELL (Jacqueline), KOVAL (René) (chant)
SALABERT 3087 (1932)

 / 
Je vaux 20 millions / KOVAL (René) (chant)
SALABERT 3086 (1932) - Coll. Jacques Gana
acc. orch. dir. Raoul Labis
On n'peut pas / FRANCELL (Jacqueline), KOVAL (René) (chant)
SALABERT 3087 (1932)
On n'sait rien / DAVIA (chant)
ODEON 250195 (1932)
On n'sait rien / FRANCELL (Jacqueline) (chant)
SALABERT 3085 (1932)

 / 
Si les taxis n'avaient... / KOVAL (René) (chant)
SALABERT 3086 (1932) - Coll. Jacques Gana
acc. orch. dir. Raoul Labis
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
Amour / BETTY (Colette) (chant)
IDEAL 12164 (1932)
Amour / DAUTY (Nadia) (chant)
GRAMOPHONE K 6607 (1932)
Amour / ROGER (Germaine) (chant)
ULTRAPHONE AP 882 (1932)
Amour / JOYEUX MONTPARNOS (orchestre)
SALABERT 3164 (1932)
Avoir celui qu'on aime / ROGER (Germaine) (chant)
ULTRAPHONE AP 883 (1932)
Je n'savais pas / BETTY (Colette) (chant)
IDEAL 12164 (1932)
Je n'savais pas / DAUTY (Nadia) (chant)
GRAMOPHONE K 6607 (1932)
Je ne savais pas que c'était ça / RAINVYL (Mad) (chant)
EDISON BELL Rad FS 1123 (1933)
L'Amour / GABRIELLO (chant)
CRISTAL 5551 (1933)
L'Amour / RAINVYL (Mad) (chant)
EDISON BELL Rad FS 1123 (1933)
On n'sait rien / ROGER (Germaine) (chant)
ULTRAPHONE AP 882 (1932)

 / 
On ne peut pas faire ça chez nous / DELAQUERRIÈRE Fils (José) (chant)
EDISON BELL F 3253 (1932)
On ne peut pas faire ça chez nous / RAINVYL (Mad) (chant)
EDISON BELL Rad FS 1121 (1933)

 / 
On ne peut pas faire ça chez nous / VACHER (Emile) (orchestre musette)
ODEON 250224 (1932)
Papa / ROGER (Germaine) (chant)
ULTRAPHONE AP 882 (1932)
Quand on a des tas de choses / ROUSSEAU (Ed) (chant)
GRAMOPHONE K 6608 (1932)
Si les taxis n'avaient... / ROUSSEAU (Ed) (chant)
GRAMOPHONE K 6608 (1932)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs